1000 premiers jours en Bretagne : les maternités tirent le bilan de leur accompagnement en santé environnementale

Actualité
© Netscouade

Jeudi 29 septembre se tenait la journée de retour d'expériences sur le projet d'accompagnement des maternités bretonnes dans l'intégration des enjeux en santé environnementale. Porté par l'association Objectif Santé Environnement (OSE) et soutenu par l'ARS Bretagne et le Réseau Périnatalité Bretagne, ce projet des "1000 premiers jours" fut un succès et se projette déjà pour l'année à venir.

Les femmes enceintes et les nouveau-nés représentent un public particulièrement vulnérable, notamment par la multitude de sources de polluants et voies d’expositions à laquelle ils peuvent être soumis, et par l’immaturité développementale de l’enfant. Les maternités constituent de fait des lieux d'opportunité pour la prévention et la promotion de la santé, les jeunes parents étant réceptifs aux enjeux de santé environnement et enclins à reproduire chez eux les pratiques observées au sein des établissements (produits d'hygiène, biberons...). Une priorité inscrite dans le plan régional santé environnement breton.

Un projet d'accompagnement en deux phases

C’est dans ce contexte que s’est inscrit le projet d’accompagnement des maternités bretonnes vers l’intégration des enjeux en santé environnementale. Financé dans le cadre de l'appel à projets des "1000 jours en Bretagne", il s'est structuré en deux phases :

  • La phase 1 : une phase de formation et de sensibilisation aux enjeux de santé environnementale, proposée à l'ensemble des maternités bretonnes sur 5 jours, de février à mai ;
  • La phase 2 : un accompagnement spécifique de 4 jours, de juin à septembre, pour 7 établissements et 2 centres périnataux de proximité volontaires. Objectif : réaliser un autodiagnostic des pratiques et besoins de la maternité afin d'identifier les actions concrètes à mettre en place au sein des services, en tenant compte de leurs réalités institutionnelles et de leurs ressources.

Y ont participé : L’Hôpital privé des Côtes d’Armor, le Groupement Hospitalier Rance Emeraude, le Groupement Hospitalier de Territoire d’Armor, le CH Cornouailles-Quimper, le CHRU de Rennes, le CH de Landerneau, le GHBS de Lorient-Quimperlé

Un engouement des maternités bretonnes au-delà des attentes

Malgré des centres hospitaliers en tension, 9 établissements se sont lancés dans l'aventure de l'accompagnement. Avec un bilan positif qui témoigne d’une dynamique régionale bretonne, très encourageante pour la suite, tant pour les partenaires que pour les établissements mobilisés.

Entre échanges et partages, les maternités ont évoqué une réelle "bouffée d'oxygène", une démarche qui aurait redonné du sens à leur collectif et un but commun fédérateur au sein de l'établissement.

Un chemin prometteur pour les années à venir

Les maternités bretonnes témoignent d'une certaine détermination à maintenir les efforts et inscrire leur action dans la durée.

Une concrétisation qui prendra la forme, en 2023, d'une charte régionale d'engagement en faveur de la santé environnementale, qui permettra également de valoriser le fort investissement des équipes.

Les futures priorités d'action :

  • L'engagement d'un travail en commun entre soignants et services achats des établissements (par exemple, sur les fournitures maman-bébé). L'ARS s'appuiera pour cela sur le GCS-Achats et sa nouvelle mission de coordination de la transition énergétique et écologique en santé. 
  • La poursuite et l'extension de la dynamique régionale, en intégrant progressivement de nouveaux établissements.

Retrouvez les interviews et partages d'expériences sur la chaîne YouTube de l'ARS Bretagne et également, les illustrations de Violette Suquet qui nous a fait le plaisir de retranscrire cette journée et bien plus sur la santé périnatale, à travers ses illustrations pédagogiques.

N'hésitez plus à candidater et lancez-vous !