Agir ensemble pour la santé des Bretons

11 vaccinations désormais obligatoires

Actualité
Date de publication
Visuel
vaccination
La vaccination contre 11 maladies est désormais obligatoire pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018. Cette disposition répond à un impératif majeur de santé publique.
Corps de texte

Face à la recrudescence de certaines maladies telle que la rougeole ou la méningite, dont les séquelles peuvent être lourdes voire avoir des conséquences mortelles, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a fait de l’amélioration de la couverture vaccinale une priorité de santé publique pour la France. Ainsi, au 1er janvier 2018, les obligations vaccinales pour les jeunes enfants, passent donc de 3 – diphtérie, tétanos, poliomyélite – à 11 vaccinations avec la coqueluche, le ROR (Rougeole, Oreillons, Rubéole), l’Haemophilus influenzae de type B, l’hépatite B, le pneumocoque et le méningocoque C en plus.

Il ne s’agit pas de nouveaux vaccins : en France, une très grande partie des enfants est déjà vaccinée car les 11 vaccins figurent depuis longtemps au calendrier vaccinal. Néanmoins, la couverture vaccinale est insuffisante pour ces vaccins seulement recommandés.

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé
"Le principe de la vaccination doit à la fois assurer la protection de chacun et de tous : on se vaccine pour soi-même mais aussi pour protéger ses parents, ses enfants, ses proches et ceux qui ne peuvent pas être vaccinés, soit parce qu’ils sont malades, soit parce qu’ils sont trop jeunes. Les personnes vaccinées contribuent à protéger les non vaccinées : c’est pourquoi une politique vaccinale, pour qu’elle soit efficace, pour qu’elle protège la collectivité, doit toucher le plus grand nombre" 

En pratique

  • 10 injections suffisent pour effectuer les 11 vaccinations obligatoires, qui peuvent s’effectuer en 6 rendez-vous, rappels compris, entre la naissance de l’enfant et ses 18 mois.
  • Comme pour les 3 précédents vaccins obligatoires, ces 11 vaccinations conditionneront l’entrée des jeunes enfants en collectivités : crèches, halte garderies, assistants maternels, écoles ou encore en colonies de vacances. Elles seront vérifiées à partir du 1er juin 2018.
  • Le calendrier vaccinal 2018 et le décret sur l’entrée en collectivité seront prochainement publiés.
  • Pour les enfants nés avant le 1er janvier 2018, seul le DTP (Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite) continuera à être vérifié pour l’admission en collectivité.
  • Une information renforcée des professionnels et des parents accompagne la mise en œuvre de ces mesures.