Activité physique adaptée et handicap : bouger, c'est possible !

Actualité

L'intérêt de la pratique d'activité physique pour la santé n'est aujourd'hui plus à démontrer. Pourtant, les jeunes sont de plus en plus touchés par la sédentarité et, pour les personnes en situation de handicap, la situation s'avère d'autant plus complexe. En ce sens, l'ARS Bretagne et ses partenaires lancent une communication de sensibilisation au sport pour tous.

L'inactivité et la sédentarité sont une cause immédiate de maladies chroniques, qui vont le plus souvent s'associer et s'auto-entretenir. Si dans la population générale, 17% des 6-17 ans sont concernés par le surpoids et l’obésité, les jeunes en situation de handicap mental le sont de manière encore plus significative : le risque est ainsi 1,5 à 2,5  fois plus élevé que chez un enfant du même âge. Un risque qui augmente ensuite au cours de la vie, d'autant plus que le parcours de vie est complexe.

En situation de handicap, bouger, c'est possible !

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande de pratiquer 30 minutes d'activité physique d'intensité modérée par jour pour les adultes et 1h par jour pour les moins de 18 ans.

Les bénéfices d'une activité physique et sportive adaptée sont nombreux pour les personnes en situation de handicap : réduction de la fréquence des maladies chroniques, amélioration de la qualité de vie (moins d'inconfort physique, de fatigue, d'anxiété, d'insomnies...), amélioration du rapport aux autres, etc.

Pour bouger facilement au quotidien, profitez de toutes les occasions :

  • lors de tous les déplacements en établissement, en ville, ..., prenez l'escalier plutôt que l'ascenseur ou l'escalator, descendez un arrêt de bus plus tôt, etc.
    Marchez et bougez dès que possible, en famille, en groupe ou en club !
  • en diminuant le temps passé assis et devant les écrans : toutes les deux heures, levez-vous et marchez un peu. N'hésitez pas également à pratiquer quelques mouvements et à vous étirer !

Une engagement régional

Afin de développer l’intérêt de la pratique d’activité physique adaptée des personnes en situation de handicap, notamment mental et psychique, l'ARS Bretagne, en partenariat avec la direction régionale jeunesse et sport, la MDPH des Côtes d'Armor et la Ligue de Bretagne du Sport Adapté, a élaboré une campagne de sensibilisation. Elle cible les personnes en situation de handicap, leur entourage (familles et aidants), ainsi que les établissements sociaux et médico-sociaux (en particulier les professionnels entourant la personne en situation de handicap).

Des supports documentaires ont été réalisés en ce sens :

Un engagement sur 3 ans a par ailleurs été signé entre l'ARS et la Ligue de Bretagne du Sport Adaptée afin de développer l'offre d'activité physique adaptée (APA) et permettre une évolution des comportements qui s'inscrive dans la durée.