AstraZeneca : aussitôt livrés, aussitôt administrés

Actualité
Date de publication
Visuel

Dès ce lundi 8 février, certains établissements de santé bretons ont pu proposer à leurs personnels éligibles, les premières doses du vaccin AstraZeneca. 14 000 sont arrivées en Bretagne samedi 6 février. Cette solution permet non seulement de vacciner davantage de personnes mais présente aussi des atouts logistiques indéniables.

Corps de texte

Les établissements de santé bretons n’ont pas traîné. Samedi dernier, ils ont reçu 14 000 doses du vaccin AstraZeneca. Ce lundi, ils organisaient les premières sessions de vaccination. Conformément aux recommandations de la Haute autorité de santé, les doses de vaccins seront, dans un premier temps, destinées à la vaccination des professionnels de santé et du médico-social de moins de 65 ans.

Une logistique moins complexe

Le vaccin AstraZeneca présente aussi des conditions de transport et de conservation moins spécifiques que les autres vaccins disponibles. La logistique associée est donc simplifiée. Ainsi, dès que les quantités livrées le permettront, il pourra être administré par les médecins de ville, puis, dans un second temps, dans les pharmacies de proximité, pour les personnes répondant aux critères requis par la HAS (personnes âgées de 50 à 64 ans, en commençant par celles qui présentent des comorbidités).

La Polyclinique Saint-Laurent fait partie des établissements ayant réussi à vacciner ses personnels dès ce lundi 8 février.