Coronavirus : informations aux établissements et services médico-sociaux

Article
Visuel

Retrouvez dans cette page toutes les informations disponibles sur la COVID-19 et sa gestion à destination des établissements et services médico-sociaux.

Corps de texte

L’ARS Bretagne se mobilise pour soutenir les établissements et services médico-sociaux dans la lutte contre le SARS-CoV-2. Avec les professionnels des territoires, l’ARS accompagne les établissements et services pour un accompagnement renforcé des personnes âgées et en situation de handicap au sein de la région.

Un nouveau protocole sanitaire pour les EHPAD

Le ministère des Solidarités et de la Santé vient de diffuser un nouveau protocole sanitaire pour les EHPAD, qui s’applique à compter de ce mercredi 19 mai 2021. Il constitue une nouvelle étape vers un retour à la vie normale dans les EHPAD, les USLD et les résidences autonomie.

Ces nouvelles recommandations à destination des directeurs remplacent celles du 13 mars 2021. Elles visent à actualiser les mesures de protection mises en place au sein des EHPAD et des USLD afin de les assouplir compte-tenu de la campagne vaccinale en cours au sein de ces établissements, « dans la mesure du possible et sous réserve de la situation épidémiologique propre à chaque territoire et à chaque établissement. »
Ces recommandations s’appliquent, dans le respect de leurs spécificités, aux résidences autonomie et résidences services senior.

→ Consulter le nouveau protocole

Un point de situation régional sur le coronavirus est réalisé chaque semaine et diffusé tous les vendredis. Consultez le dernier bulletin régional ici

Pour tout signalement relatif au Clade 20C, merci de prévenir la Plateforme régionale d'alerte et urgence sanitaires

Tél. : 09 74 50 00 09

ars35-alerte@ars.sante.fr

De nombreux variants du SARS-CoV-2 circulent aujourd’hui sur le territoire, dont certains font l’objet d’un suivi spécifique car leur impact (en termes de transmissibilité, de virulence ou d’échappement immunitaire potentiel) justifie la mise en place d’une surveillance et de mesures de gestion spécifiques au niveau national, dans l’objectif de contenir leur progression.

En Bretagne, un nouveau Variant de Clade 20C « variant 20C/H655Y » a été détecté dans le cadre d’un cluster hospitalier à la mi-mars 2021.

La particularité associée aux premiers cas confirmés d’infections à ce variant est la possibilité de présenter des symptômes évocateurs de la COVID-19 avec une RT-PCR faiblement positive, voire négative, sur les prélèvements naso-pharyngés habituels. Le virus est néanmoins détectable par les techniques de PCR habituelles mais semble être retrouvé de manière préférentielle dans les voies aériennes basses.
À ce jour, il n’est pas démontré que ce variant serait plus transmissible ni qu’il entraînerait de formes plus sévères, mais son émergence fait l’objet d’investigations et la situation est suivie sur le territoire via une surveillance spécifique.

Documents à l'intention des ES et ESMS

Retrouvez les outils, recommandations et consignes en vigueur aux adresses suivantes

Préventions et dépistage

  • Gestes barrières et port du masque :

Face aux infections respiratoires, des gestes simples permettent de préserver votre santé et celle de votre entourage en limitant la transmission du virus :

  1. Lavez-vous les mains très régulièrement (avec de l'eau et du savon, ou du gel hydro-alcoolique)
  2. Toussez ou éternuez dans votre coude ou dans un mouchoir
  3. Restez toujours à plus d’un mètre les uns des autres
  4. Utilisez un mouchoir à usage unique et jetez-le
  5. Saluez sans vous serrer la main, arrêtez les embrassades
  6. Evitez de vous toucher le visage en particulier le nez et la bouche
  7. Portez un masque quand la distance d’un mètre ne peut pas être respectée

Vous pouvez également consulter les recommandations sur l'utilisation des masques au sein des établissements médico-sociaux  (Document du 24 juillet 2020)

  • Tester, isoler, protéger 

La stratégie pour limiter la propagation du virus s’appuie sur le repérage précoce des symptômes, la réalisation de tests et l’isolement des malades ainsi que des personnes ayant été en contact avec eux.

En ESMS, il convient de proposer systématiquement un dépistage :

  1. Aux professionnels au retour de congés ou avant une prise de poste (48 heures avant la reprise du travail) ;
  2. A toute personne accompagnée ou professionnel présentant des symptômes évocateurs ;
  3. A toute personne identifiée comme personne contact étroit d’un cas de COVID-19 ;
  4. Aux usagers en amont d'une admission en hébergement complet dans un établissement accueillant une majorité de personnes à risque de forme grave (48 heures avant l'admission). Si le test ne peut être réalisé, l'admission sera effectuée, avec surveillance des signes cliniques et symptômes pendant une durée de 7 jours avec respect des mesures barrières;
  5. A toute personne accompagnée et professionnel dès le premier cas positif détecté. Il faut envisager 7 jours plus tard un dépistage des professionnels et des usagers négatifs au premier dépistage.

Des tests antigéniques peuvent être utilisé dans les établissements médico-sociaux au regard de la doctrine régionale.

Vous trouverez également ici l'organisation du dépistage en Bretagne

  • Signalements

Toute suspicion, et a fortiori toute certitude, de cas COVID-19 doit faire l'objet d'une déclaration dans Voozano : https://voozanoo.santepubliquefrance.fr/1828535468/scripts/aindex.php

Comment signaler à l’ARS une chaîne de contamination complexe en veillant à la sécurisation du transfert des données personnelles et tout particulièrement des données sensibles (données de santé) ?

  1. signaler la situation à l’adresse suivante ars35-alerte@ars.sante.fr en précisant les informations suivantes :
    • l’Identité de la structure (Nom, Commune et Code postal) et le cas échéant le site ;
    • le Nom, Prénom, N° de téléphone portable et courriel de la personne à contacter ;
    • les coordonnées de l’astreinte le week-end le cas échéant ;
    • le nombre de cas positif et la localisation du (des) cas (unité, service, classe …) mais pas l’identité des personnes concernées.
  2. attendre la prise de contact de l’ARS et le cas échéant la demande de transmission de données personnelles qui se fera alors via un lien sécurisé BlueFiles (https://mybluefiles.com/fr/).
  3. transmettre les données personnelles via le lien sécurisé Bluefiles qui vous aura été adressé par mail par l’ARS.

Gouvernance et organisation

  • Activation du COPIL de direction (directeur, médecin coordonnateur, cadre de santé ou IDEC) et fixation et définition du rythme de réunion hebdomadaire, pluri
    hebdomadaire ou quotidien selon la situation épidémique)
  • Activation ou actualisation des plans bleus 
  • Réactivation des solidarités et des dispositifs inter établissements (ou entre organismes gestionnaires) mis en œuvre entre mars et mai 2020 en lien étroit avec la communauté 360 locale, lorsqu’elle existe.
  • Désignation d’un médecin référent Covid-19 en l’absence de médecin coordonnateur
  • Désignation d’un référent Covid-19 chargé du suivi administratif
  • Vérification de la bonne tenue à jour des dossiers médicaux
  • Suivi renforcé de l’état des stocks en capacités sensibles (équipements de protection individuels, médicaments, oxygène, produits de bio-nettoyage notamment)
  • Constitution du chariot de médicaments d’urgence.
  • Mise à disposition de solution hydro alcoolique aux différents points de passage en établissement
  • Anticipation des situations avec l'HAD notamment
  • Rapprochement avec les DAC
  • Information des familles et des personnes accueillies via les conseils de vie sociale sur la situation et les mesures mises en place ; information systématique sur les modalités d’accès à l’établissement pour l’accompagnement de la fin de vie ; communication aux familles des solutions de médiation à leur disposition en cas de difficulté

Gestion des clusters

La survenue d’un épisode de cas groupés de contamination par le virus Sars-CoV-2 nécessite de mettre en place une action rapide et efficace. Un guide méthodologique est disponible pour accompagner les acteurs dans leur démarche. (Document du 27 juin 2020)

Visites

  • En EHPAD et USLD

Les visites en établissements médico-sociaux accueillant des personnes âgées et les USLD sont autorisées selon une organisation définie collectivement par l'établissement, en lien avec les recommandations en vigueur ainsi que les représentants des résidents et des familles.

Compte-tenu du niveau d’avancement de la campagne vaccinale, des nouvelles recommandations nationales ont été émises à compter du 19 mai. Elles proposent la mise en place d'une nouvelle étape vers un retour à la vie normale

  • En établissement pour enfants et adultes en situation de handicap

Le principe général est de maintenir la possibilité de visites des proches et éviter les ruptures d'accompagnement médical et paramédical en maintenant les visites des professionnels et des bénévoles formés. (Protocole du 02 avril 2021)

Aide à la décision

  • Appui à la politique d'hygiène

Le Centre d'appui pour la prévention des infections associées aux soins (CPIAS) est un acteur majeur. Il met à disposition des outils, apporte assistance et conseil et propose des formations.

Le CPias met également à disposition un document récapitulant les consignes en vigueur concernant la pise en charge d'un résident suspect ou confirmé (Document du 25 février 2021)

  • Appui et accompagnement des directions : cellule d’appui médico-sociale

Pour les Directions qui souhaitent une aide, une cellule d'appui médico-sociale est activable via les délégations départementales de l'ARS.

Soutien au renfort médical

Dans le contexte sanitaire, les EHPAD nécessitent l’appui des professionnels de santé. Afin de renforcer la présence médicale, l’Association MCOOR, l’URPS MLB, l’ARS Bretagne, l’Assurance Maladie, le Conseil régional de l'ordre des Médecins et les Conseils Départementaux de l’Ordre des Médecins se sont mobilisés dans le cadre du lancement d’un appel au renfort auprès des généralistes bretons.

L'objectif de cette mobilisation est de :

  • Disposer d’un « médecin référent Covid » au sein des établissements qui n’ont pas de médecins coordonnateurs. Ses missions sont centrées sur les mesures de préparation et de gestion de l’épidémie dans la structure.
  • Organiser et assurer la continuité des soins dans un établissement touché par la Covid-19.

D’un point de vue opérationnel, dans chacun des départements bretons, un binôme composé d’un référent Covid URPS Médecins libéraux de Bretagne et d’un agent de la délégation départementale de l’ARS Bretagne assureront la mise en relation entre les médecins volontaires et les EHPAD qui ont besoin d’un renfort médical.

Consulter les modalités pratiques des interventions en EHPAD

Renfort RH

Si vous avez besoin de renfort en personnel, la plateforme https://renfortrh.solidarites-sante.gouv.fr/ est  à la disposition des établissements et services pour faciliter et organiser l’accès à des renforts en personnel et des candidatures spontanées. Il est fortement recommandé par l’Agence d’enregistrer que chaque établissement soit enregistré sur ce site sans attendre une expression de besoins.

Si vous souhaitez mobiliser la réserve sanitaire ou réquisitionner du personnel sur demande de l'établissement, merci de vous adresser à la cellule médico-sociale de l’ARS : 09 74 50 00 09 ou  ars35-alerte@ars.sante.fr

Service civique en EHPAD

Dans le cadre de la crise sanitaire, les volontaires du service civique sont mobilisables dans les établissements en appui aux organisations et au service du "prendre soins" des résidents.

Le service civique est un engagement du jeune concerné et un engagement de la structure avec la désignation d'un tuteur, d'accompagner et de se faire accompagner dans l'organisation du service.

Consulter la fiche "volontaire service civique en EHPAD"

Formations courtes AS

Face aux besoins accrus d’aides-soignants dans le secteur du grand âge, une formation relative au renforcement des compétences des agents de services et agents de service hospitaliers (ASH) déjà en poste est mise en place au niveau national. 

Consulter les éléments ici

Soutien psychologique

  • Via le numéro vert 0800 288 038 du Conseil de l’Ordre des Médecins et des Ordres Professionnels de Santé (Infirmier, Masseur-kinésithérapeute, Sage-femme, Chirurgien-dentiste, Pédicure-podologue) pour de l’écoute et de l’entraide des soignants en ville et en établissements
  • Via le numéro vert d’aide psychologique 0 800 203 007 du Centre National de Gestion pour les Directeurs d’établissements
  • Via le site Soutien Etudiant-Info (www.soutien-etudiant.info/) du MESRI pour les étudiants
  • Via le numéro vert COVID 0800 130 000 qui s’adresse à l’ensemble de la population générale et qui renvoie sur des plateformes d’écoute psychologique en cas de souffrance psychique
  • Via le numéro vert 0 805 23 23 36, disponible 7j/7 et 24h/24 de l’association SPS (Soins aux Professionnels en Santé)
  • Via le numéro vert 0 800 360 360 pour venir en appui dans le cadre de la crise pour les personnes handicapées et les proches aidants
  • Via le 02 22 51 41 34 et cump35.bretagne.zdso@ch-guillaumeregnier.fr pour la Cellule d’Urgence Médico-Psychologique (CUMP) de Rennes pour les ESSMS des départements de l’Ille-et-Vilaine et des Côtes d’Armor
  • Via le 02 98 14 51 84 et cump29@chu-brest.fr pour la Cellule d’Urgence Médico-Psychologique (CUMP) de Brest pour les ESSMS des départements du Finistère et du Morbihan

L’ARS a souhaité regrouper dans un tableau les ressources territoriales au bénéfice des EHPAD et des ESMS PH :

Consulter le document "Ressources territoriales au bénéfice des EHPAD"
en région Bretagne
Consulter le document "Ressources territoriales au bénéfice des ESMS PH"
en région Bretagne

Les services proposés par les établissements de santé sont :

  • Pour les personnes âgées : Une astreinte téléphonique gériatrique au bénéfice des EHPAD et structures pour personnes âgées ;
  • Une ou plusieurs astreintes téléphoniques ouvertes par des établissements spécialisés dans le champ du handicap
  • Une astreinte téléphonique en soins palliatifs ;
  • L’accès à un ou une infirmière hygiéniste ;
  • Le recours à l’HAD

Sont également disponible dans ces tableaux différentes coordonnées de structures régionales ou locales qui peuvent venir en appui ou conseiller les ESMS.

Il a naturellement vocation à évoluer et fait l’objet d’une mise à jour régulière.
Vous pouvez également nous faire part de ses imperfections pour qu'il puisse être amélioré à l’adresse suivante : ars-bretagne-autonomie@ars.sante.fr

 

Les aidants

Retrouvez ici la conduite à tenir et les bonnes pratiques à adopter dans le cadre de l’épidémie de COVID-19 (Document du 16 octobre 2020).

Recommandation spécifiques pour les personnes âgées à domicile

Pour les personnes âgées à domicile, un plan de protection des personnes âgées à domicile contre l'épidémie de COVID-19 est disponible ici (Document du 13 novembre 2020)

Recommandations sur la conduite à tenir par les professionnels du domicile (SAAD, SSIAD, SPASAD) accompagnant des personnes âgées à domicile (Document du 10 mars 2021)

Recommandations spécifiques pour les ESMS pour personnes en situation de handicap

Un protocole "Adaptation des mesures de protection dans les établissements médico-sociaux accueillant des personnes en situation de handicap face à la propagation de nouvelles variantes du SARS-COV-2" définit la conduite à tenir et les mesures nationales de protection pour les ESMS PH. (Document du 02 avril 2021)

Unité COVID

Il existe en Bretagne des unités pour personnes handicapées atteintes de la COVID ne nécessitant pas d’hospitalisation. Ce sont des unités destinées à accueillir les personnes qui ne peuvent être isolées ou prises en charge normalement au sein de leurs ESMS habituels.

Pour une demande d'admission, veuillez contacter la délégation départementale de l'ARS de votre ressort.

Les derniers mois de crise ont mis en évidence que l’association des usagers du système de santé et de leurs représentants à l’élaboration et à la mise en œuvre de ces décisions favorisaient grandement la pertinence, l’acceptabilité et l’opérationnalité des mesures.

Fort de constat, l’ARS Bretagne a souhaité structurer une interface dédiée avec les représentants des usagers du système de santé au travers d’une « cellule usagers » constituée de représentants de France Assos Santé, de la Maison Associative de la Santé et de la commission spécialisée sur les droits des usagers de la CRSA.

Ce travail collaboratif permet ainsi la publication de recommandations simples et opérationnelles pour guider les établissements sanitaires et médico-sociaux dans l’association des usagers et de leurs représentants dans la crise et dans la prise en compte de leurs droits. Notamment, la mise en oeuvre des mesures de gestion doit systématiquement donner lieu à une consultation du conseil de vie sociale (CVS) de l’établissement, par voie dématérialisée le cas échéant, et faire l’objet d’une communication à l’ensemble des personnes accompagnées et de leurs familles.

Consulter les recommandations

Depuis le 4 janvier 2021, la campagne de vaccination contre la Covid-19 a débuté en Bretagne. Elle a pour objectif premier de réduire massivement la mortalité due au virus et à ses formes graves. Retrouvez sur cette page toutes les informations relatives à cette campagne de vaccination : https://www.bretagne.ars.sante.fr/organisation-de-la-vaccination-en-bre…

Les modalités de rémunération mises en place dans le cadre du déploiement de la stratégie vaccinale sont les suivantes :

  • pour les professionnels de santé libéraux : une rémunération en vacation ou à l’acte suivant des montants définis par professions et émargeant sur l’ONDAM de ville.
  • pour les centres de vaccination rattachés à des établissements de santé : une rémunération au forfait par ligne de vaccination ouverte dans ces centres, avec un abattement prévu selon le statut des professionnels de santé qui arment ces centres (cf. détail diapo 9).
  • pour les centres de vaccination rattachés à une structure d’exercice coordonné en ville : mobilisation possible du fond d’intervention régionale si des coûts de structure sont engagés à la demande des professionnels auprès de l’ARS.
Consulter le document relatif à la vaccination et aux modalités de rémunération des établissements et professionnels de santé

L'ARS organise régulièrement des réunions avec l'ensemble des associations et fédérations dans le champ médico-sociale. Sont abordés dans ces rencontres les actualités et c'est un lieu d'échange sur les difficultés rencontrées par les ESMS pour lesquelles nous nous efforçons de trouver réponse.

Aussi, les délégations départementales sont les interlocuteurs privilégiés dans les territoires et organisent ou sont instigatrices de différentes réunions territoriales :

  • Pour contacter la Délégation départementale des Côtes d’Armor : 02 96 78 61 62
  • Pour contacter la Délégation départementale du Finistère : 02 98 64 50 50
  • Pour contacter la Délégation départementale d’Ille-et-Vilaine : 02 99 33 34 00
  • Pour contacter la Délégation départementale du Morbihan : 02 97 62 77 00

A destination du personnel

Les gestes barrières :

→ Les affiches existent également en format animé, n'hésitez pas à nous les demander.

A destination des visiteurs

Des documents accessibles produit par le Secrétariat d'Etat chargé des Personnes handicapées sont disponibles ici : https://handicap.gouv.fr/grands-dossiers/coronavirus/article/covid-19-retrouvez-nos-documents-accessibles

Supports d’information pour les publics et les professionnels

Vous pouvez également retrouver l’ensemble des supports proposés dans la rubrique « Supports d’information » de l’espace social et médico-social.