Covid-19 et Fêtes de fin d’année, l’ARS Bretagne appelle à la prudence et à la mobilisation collective

Communiqué de presse

A la 5e vague s’ajoute aujourd’hui la propagation du variant Omicron, davantage contagieux. Les hôpitaux connaissent de fortes tensions, plus encore, à un moment où d’autres pathologies hivernales sévissent fortement. Le plan blanc régional a été déclenché jeudi 16 décembre. Dans ce contexte sanitaire et à l’approche des fêtes, l’ARS Bretagne appelle à la prudence et à la responsabilité de chacun.

Pour ces prochains jours, en plus du strict respect des gestes barrières (masque, aération des locaux 10 minutes toutes les heures, lavage des mains, distanciation sociale), il est nécessaire de limiter un maximum les situations d’interactions sociales (réduction des contacts non indispensables, réunions professionnelles conviviales…)

Les grands rassemblements doivent être évités. Pour les fêtes, plutôt qu’un nombre élevé de convives, faisons preuve de bon sens : « moins on est nombreux, moins on prend de risque ».

L’ARS invite par ailleurs chacun, vacciné ou pas, à se tester (PCR, antigénique ou autotest en vente libre) dans les heures précédents ces moments de fêtes et de rencontres familiales. Rappelons qu’aujourd’hui, les tests (antigénique et PCR) sont gratuits pour la majorité de la population (vaccinés, mineurs, contact à risque…). Freiner la diffusion du virus implique également de se faire dépister et de s’isoler en cas de symptômes ou de contact avec un cas positif, et au moindre doute.

Avec l’arrivée du variant Omicron, l’ARS Bretagne rappelle qu’il faut encore accélérer la campagne de vaccination et notamment la dose de rappel qui concerne toutes les personnes 18 ans et plus, afin de freiner les impacts de l’épidémie et préserver le système de soins.  Aussi, plus que jamais, la vaccination est notre meilleure arme.

C’est de l’engagement de chacun d’entre nous que dépend la santé de tous.