COVID-19 : face à la circulation du variant Delta, l’ARS Bretagne appelle à la vaccination

Communiqué de presse

Le variant Delta progresse de façon exponentielle et est responsable d’un rebond épidémique important. En France, il représenterait 19 % des nouvelles contaminations à partir de l’analyse des criblages réalisés sur les prélèvements positifs recherchant la mutation L452 R associée au variant Delta. En Bretagne, à ce jour, ce sont 33 cas qui présentent la mutation L 452R, soit 13% des tests positifs

Le variant Delta présente un risque de contagiosité deux fois plus important. Les investigations menées par l’ARS Bretagne dans le cadre du contact-tracing témoigne d’une diffusion rapide des contagions. A titre d’illustration, une importante chaîne de transmission a été identifiée dans une entreprise de la région. A partir d’un premier cas positif, présentant la mutation L452R, ce sont près de 23 personnes qui ont été dépistées également positives en 8 jours seulement. Ces contaminations initialement dans le milieu professionnel ont généré des cas positifs dans la sphère familiale et privée. L’ensemble de ces personnes présentent la mutation L452R, dont les prélèvements ont été transmis au séquençage, ne sont pas vaccinées.

Face au variant Delta : la vaccination

Si les indicateurs sanitaires sont en amélioration depuis plusieurs semaines, l’épidémie peut reprendre rapidement liée à la circulation active du variant Delta. L'ARS Bretagne invite la population à continuer à se faire vacciner massivement, rapidement, et sans attendre.

La vaccination est efficace contre ce variant avec 70 % de protection contre les formes graves après la première dose et plus de 90 % après la seconde injection, quel que soit le vaccin. C’est donc maintenant que tout se joue. Il faut mettre toutes les chances de notre côté pour éviter la diffusion de ce variant et une nouvelle dégradation de la situation épidémique.

Avant les vacances, la vaccination est encore possible

Pour celles et ceux qui ont d’ores et déjà programmé leurs vacances, il est encore possible de disposer des deux injections pour les vaccins à ARN messager (Pfizer et Moderna) avant votre départ. En effet, désormais le délai entre deux doses s’étend de 21 à 49 jours. De nombreux créneaux sont disponibles dans les centres de vaccination en Bretagne. Les professionnels de ville (pharmaciens, médecins et infirmiers) sont également fortement mobilisés pour effectuer les vaccinations.