COVID-19 : les règles d'isolement

Actualité

Cas positif ou cas contact, les durées d’isolement évoluent.
Le point complet sur les règles d'isolement et les déclarations d'arrêts de travail ↓

Les nouvelles règles d'isolement

Je suis testé(e) positif(ve) la COVID-19 : que faire ?

Depuis le 3 janvier 2022, les règles d’isolement sont les mêmes pour les personnes positives, quel que soit le variant (Delta ou Omicron).

Sont considérées comme ayant un schéma vaccinal complet les personnes ayant réalisé leur dose de rappel ou ayant un cycle initial de vaccination achevé il y a moins de 7 mois, ainsi que les enfants de moins de 12 ans.

Après la date du début des signes ou à la date du prélèvement du test positif, je dois m’isoler immédiatement et pendant 7 jours (pleins), pour ne contaminer personne.

→ Si au bout de 5 jours d’isolement, mon test antigénique ou RT-PCR est négatif et je n’ai pas de symptômes depuis 48h, je peux sortir d'isolement en continuant à respecter strictement les gestes barrières et en limitant mes contacts, en particulier avec les personnes fragiles, et en privilégiant, si possible, le télétravail.
→ Si mon test à J+5 est positif ou si je ne réalise pas de test, mon isolement est maintenu à 7 jours. Je ne réalise pas de second test à J+7.

À noter : pour assurer la continuité des prises en charge, une dérogation exceptionnelle à l’isolement pour les activités essentielles dans le secteur sanitaire et médico-social et pour les cas asymptomatiques et peu symptomatiques est possible. Les professionnels concernés sont invités à se rapprocher de leur établissement. 

Je suis non vacciné(e) ou mon schéma vaccinal est incomplet (dose de rappel non réalisée) : je dois m’isoler pendant 10 jours (pleins) après la date du début des signes ou la date du prélèvement du test positif.

→ Si au bout de 7 jours d’isolement, mon test antigénique ou RT-PCR est négatif et je n’ai pas de symptômes depuis 48h, je peux sortir d'isolement en continuant à respecter strictement les gestes barrières et en limitant mes contacts, en particulier avec les personnes fragiles, et en privilégiant, si possible, le télétravail.
→ Si mon test à J+7 est positif ou si je ne réalise pas de test, mon isolement est maintenu à 10 jours. Je ne réalise pas de second test à J+10.

  • En cas de température à la fin de l’isolement, je contacte mon médecin traitant. En effet, il convient d’attendre 48 h supplémentaires après la disparition de la fièvre pour mettre fin à mon isolement.
  • Si mon état de santé n’est pas stabilisé à l’issue de mon isolement, mon médecin traitant peut prolonger mon arrêt.

En cas de difficultés à respirer, j'appelle immédiatement le 15 (ou le 114 pour les personnes sourdes ou malentendantes).

Le certificat de rétablissement est l’une des preuves qui permet d’avoir un « pass sanitaire ou vaccinal » valide. Il prouve que vous avez été testé positif au Covid-19 : c’est le résultat positif de ce test RT-PCR ou antigénique.

Ce résultat doit dater de plus de 11 jours et de moins de 6 mois.

Pour récupérer votre certificat de rétablissement :

  • rendez-vous sur la plateforme SI-DEP via lien envoyé par courriel et/ou par SMS ;
  • ou récupérez directement le document auprès du laboratoire de biologie médicale ou du professionnel de santé qui a effectué votre test (pharmacien, médecin traitant...).

Si vous optez pour l'option numérique, deux solutions :

  1. Intégrer le certificat de rétablissement dans le « Carnet » de l'application TousAntiCovid en scannant le « QR code » ;
  2. Importer directement le certificat de rétablissement depuis la plateforme SI-DEP via le lien dédié.

Et pour l'étranger ?

Le certificat de rétablissement peut également être utilisé dans le cadre de vos voyages à l’étranger en fonction des règles qui s’appliquent dans chaque pays. Il faut alors que votre résultat de test positif au Covid-19 soit issu d’un test RT-PCR. Le résultat d’un test antigénique n’est pas pris en compte aux frontières.


Je suis cas contact : que faire ?

Depuis lundi 21 mars 2022, conformément à l'avis du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP), les règles d'isolement pour les cas contacts à risques évoluent : quel que soit mon statut vaccinal, la quarantaine ne s'applique plus.

Je dois néanmoins réaliser un test antigénique ou RT-PCR ou un autotest à J+2 après le dernier contact avec la personne positive (les autotests vous seront remis gratuitement par votre pharmacien sur présentation d'un document justifiant de votre statut de personne contact à risque : SMS/mail de l'Assurance Maladie, courrier de l'Education nationale ou attestation sur l’honneur).

  • Un résultat positif de test antigénique ou d'autotest doit nécessairement être confirmé par un test RT-PCR de confirmation. 
  • Dans l'attente du résultat de confirmation, la personne est considérée comme cas positif et entame sa période d'isolement.

Il est recommandé aux personnes contacts à risques :

  • d'appliquer de manière stricte les mesures barrières, et notamment le port du masque en intérieur et en extérieur au contact d'autres personnes ;
  • de limiter leurs contacts, en particulier avec des personnes fragiles ;
  • d'éviter tout contact avec des personnes à risques de formes graves ;
  • de télétravailler dans la mesure du possible.

Si la personne cas contact est un enfant de moins de 12 ans, les consignes à respecter sont désormais identiques à celles des adultes (sauf s’il est gravement immunodéprimé), que l’enfant soit cas contact à l’école ou hors milieu scolaire : la quarantaine ne s'applique plus.

Un test antigénique ou RT-PCR ou un autotest à J+2 après le dernier contact avec la personne positive doit cependant être réalisé (les autotests vous seront remis gratuitement par votre pharmacien sur présentation d'un document justifiant de votre statut de personne contact à risque : SMS/mail de l'Assurance Maladie, courrier de l'Education nationale ou attestation sur l’honneur)..

Si le test de votre enfant est positif :

  • dans le cas d’un autotest positif : confirmez le résultat immédiatement par un test RT-PCR et sans le remettre à l’école dans l’attente du résultat ;
  • dans le cas d’un test antigénique positif : confirmez le résultat par un test RT-PCR dans les 24 h et isolez-le immédiatement, l'Assurance Maladie vous contactera par SMS ou par téléphone pour vous donner les consignes sanitaires ;
  • dans le cas d'un test RT-PCR positif : isolez-le immédiatement, l'Assurance Maladie vous contactera par SMS ou par téléphone pour vous donner les consignes sanitaires.

Si son test est négatif, vous devez :

  • surveiller sa température et l’éventuelle apparition de symptômes et réaliser un test de dépistage antigénique ou RT-PCR immédiatement en cas de symptômes ;
  • appliquer de manière stricte les mesures barrières, et notamment le port du masque en extérieur et en intérieur (particulièrement dans les lieux avec du public), limiter ses contacts, éviter tout contact avec des personnes à risque de forme grave de Covid-19,
  • lui faire porter le masque à la maison, s’il partage le domicile avec la personne positive au Covid-19.

Pour rappel, les tests antigéniques ou RT-PCR sont accessibles gratuitement pour tous les mineurs, sans condition.

Vous êtes parent cas contact d'un enfant positif à la COVID-19, de moins de 16 ans, ou assistante maternelle avec un cas confirmé au foyer ?

Vous devez vous déclarer comme cas contact sur le téléservice declare.ameli.fr/listermescascontacts.
Puis vous pouvez demander une attestation d’isolement sur le site internet declare.ameli.fr.

Lorsqu’un enfant est contact à risque (cas est identifié dans le mode d’accueil du jeune enfant ou au sein de son foyer) et ne présente pas de symptômes de la maladie, un test antigénique ou RT-PCR (salivaire ou nasopharyngé) est réalisé à J+2 de la date d’information du statut de personne contact.

L’accueil est maintenu de J0 à J+2 et poursuivi après J+2, sauf si le test réalisé à J+2 est positif. Auquel cas, le parent en informe le mode d’accueil. Si l’enfant a contracté le Covid 19 dans un délai inférieur à deux mois, il n’y a pas de nécessité à procéder à un nouveau test, ni à un isolement. 

Pour rappel, l'utilisation d'autotest est proscrite chez les enfants de moins de 3 ans.
Les tests antigéniques ou RT-PCR sont accessibles gratuitement pour tous les mineurs, sans condition.

Consulter les recommandations nationales pour les modes d'accueil du jeune enfant

Si j'ai déjà eu la COVID il y a moins de 2 mois, je ne suis pas considéré(e) comme cas contact. Aucun test et isolement n'est alors requis.

Je maintiens toutefois les gestes barrières avec une vigilance accrue.

 


Déclarer un arrêt de travail

  • Si vous êtes testé(e) positif(ve) et que vous avez reçu un SMS de l’Assurance Maladie, rendez-vous directement sur le téléservice de l'Assurance Maladie pour demander votre arrêt. Si votre état de santé n’est pas stabilisé à l’issue de votre isolement, votre médecin traitant pourra prolonger votre arrêt.
  • Si vous êtes cas contact à risque élevé, non vacciné ou avec un schéma vaccinal incomplet, vous pouvez demander un arrêt de travail de 7 jours sur le site declare.ameli.fr, notamment lorsque vous ne pouvez pas télétravailler.
  • Si vous êtes parent cas contact d'un enfant positif au COVID de moins de 16 ans et assistante maternelle avec un cas confirmé au foyer : vous pouvez demander une attestation d'isolement sur le site internet declare.ameli.fr, après vous être déclaré comme cas contact sur le téléservice declare.ameli.fr/listermescascontacts.

L'arrêt de travail est indemnisé sans vérification des conditions d’ouverture de droits, sans délai de carence et sans prise en compte dans les durées maximales de versement. Il fait également l’objet d’un complément de l’employeur.

Plus d'informations sur la marche à suivre selon votre statut
sur le site du service public (nouvelle fenêtre)