COVID-19 : les règles d'isolement évoluent

Actualité

Afin de tenir compte de l’évolution extrêmement rapide de la diffusion du variant Omicron en France et d'assurer la maîtrise des contaminations tout en maintenant la vie-socio-économique, les durées d’isolement évoluent.
Le point complet sur les nouvelles règles et les déclarations d'arrêts de travail ↓

Les nouvelles règles d'isolement

Je suis testé(e) positif(ve) la COVID-19 : que faire ?

Depuis le 3 janvier 2022, les règles d’isolement sont les mêmes pour les personnes positives, quel que soit le variant (Delta ou Omicron).

Après la date du début des signes ou à la date du prélèvement du test positif, je dois m’isoler immédiatement et pendant 7 jours (pleins), pour ne contaminer personne.

→ Si au bout de 5 jours d’isolement, mon test antigénique ou RT-PCR est négatif et je n’ai pas de symptômes depuis 48h, je peux sortir d'isolement en continuant à respecter strictement les gestes barrières et en limitant mes contacts, en particulier avec les personnes fragiles, et en privilégiant, si possible, le télétravail.
→ Si mon test à J+5 est positif ou si je ne réalise pas de test, mon isolement est maintenu à 7 jours. Je ne réalise pas de second test à J+7.

L’isolement est de 10 jours (pleins) après la date du début des signes ou la date du prélèvement du test positif.

→ Si au bout de 7 jours d’isolement, mon test antigénique ou RT-PCR est négatif et je n’ai pas de symptômes depuis 48h, je peux sortir d'isolement en continuant à respecter strictement les gestes barrières et en limitant mes contacts, en particulier avec les personnes fragiles, et en privilégiant, si possible, le télétravail.
→ Si mon test à J+7 est positif ou si je ne réalise pas de test, mon isolement est maintenu à 10 jours. Je ne réalise pas de second test à J+10.

  • En cas de température à la fin de l’isolement, je contacte mon médecin traitant. En effet, il convient d’attendre 48 h supplémentaires après la disparition de la fièvre pour mettre fin à mon isolement.
  • Si mon état de santé n’est pas stabilisé à l’issue de mon isolement, mon médecin traitant peut prolonger mon arrêt.

En cas de difficultés à respirer, j'appelle immédiatement le 15 (ou le 114 pour les personnes sourdes ou malentendantes).

 


Je suis cas contact : que faire ?

La quarantaine ne s'applique plus. Je dois néanmoins réaliser un test antigénique ou RT-PCR dès que j'apprends être cas contact, puis effectuer des autotests à J+2 et J+4 après le dernier contact avec la personne positive.
→ En cas d’autotest positif, il convient de confirmer le résultat par un test antigénique ou un test RT-PCR. Si le test est positif, je deviens un cas positif et démarre un isolement.

Je dois également appliquer de manière stricte les mesures barrières, et notamment le port du masque en intérieur et en extérieur, limiter mes contacts, éviter tout contact avec des personnes à risque de forme grave de Covid et télétravailler dans la mesure du possible.

Je dois respecter un isolement d’une durée de 7 jours (pleins) à compter de la date du dernier contact.

Pour sortir de quarantaine, je dois réaliser un test antigénique ou RT-PCR et avoir un résultat négatif.
→ Si le test est positif, je deviens un cas positif et démarre un isolement.

Pour les enfants de moins de 12 ans, les règles d'isolement sont les mêmes que pour les personnes au schéma vaccinal complet.

Enfants de moins de 12 ans, cas contact dans le milieu scolaire

Pour les enfants de moins de 12 ans cas contact, le protocole de l’éducation nationale s’applique. Cela se traduit par la réalisation d'un autotest pour tous les élèves de la classe dès l’apparition d’un cas au sein de la classe.
En outre les élèves réalisent des autotests à J+2 et J+4. Les parents doivent présenter une attestation sur l’honneur de réalisation de ces tests et de leur résultat négatif pour permettre le maintien en classe de l’élève.

Les autotests dont la réalisation est prévue dans le schéma de dépistage des personnes cas contact (pour les personnes ayant un schéma vaccinal complet et les enfants de moins de 12 ans) seront pris en charge par l’Assurance Maladie et délivrés gratuitement en officine pharmaceutique.
Une attestation pour obtenir ces derniers sera délivrée par l'établissement scolaire.

Découvrez en détail le protocole scolaire en cas de test positif ou de cas contact

EN RESUME : les nouvelles règles d'isolement (infographie)


Déclarer un arrêt de travail

Je suis cas contact à risque élevé (ou modéré si la personne malade est votre enfant) non vacciné OU avec un schéma vaccinal incomplet

Je peux demander un arrêt de travail de 7 jours sur le site declare.ameli.fr (nouvelle fenêtre), notamment lorsque je ne peux télétravailler. L'arrêt de travail est indemnisé sans vérification des conditions d’ouverture de droits, sans délai de carence et sans prise en compte dans les durées maximales de versement. Il fait également l’objet d’un complément de l’employeur.

Avant de procéder au versement des indemnités journalières, l’Assurance Maladie effectue des contrôles. En cas d’accord, une attestation d’isolement valant arrêt de travail dérogatoire sera adressée à l'assuré. Cette attestation pourra être présentée à l’employeur.

Mon enfant est positif à la COVID-19 ou cas contact

Vous devez vous arrêter de travailler pour garder votre enfant obligé de s'isoler ? Vous pouvez bénéficier de l'activité partielle. Votre enfant est diagnostiqué positif au Covid-19 et doit s'isoler ? Vous pouvez bénéficier d'un arrêt de travail indemnisé sans délai de carence même si vous êtes entièrement vacciné. Fonctionnaires, vous pouvez être en autorisation spéciale d'absence (ASA).

Plus d'informations sur la marche à suivre selon votre statut
sur le site du service public (nouvelle fenêtre)