COVID-19 : point sur le fonctionnement des centres de vaccination en Bretagne

Communiqué de presse

Depuis le lancement de la campagne de vaccination le 4 janvier, près de 76 000 vaccinations ont été réalisées en Bretagne, grâce à une mobilisation collective exceptionnelle. A partir du 14 février, de nouveaux créneaux seront progressivement ouverts dans les centres de vaccination pour des premières injections, les secondes injections des personnes déjà vaccinées étant par ailleurs garanties.

Parallèlement aux vaccinations réalisées dans les EHPAD et unités de soins longue durée (ULSD), 44 centres ont progressivement ouvert en Bretagne depuis le 4 janvier permettant de vacciner, notamment, les professionnels de santé de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités puis les populations âgées de plus de 75 ans et les personnes relevant de pathologies à haut risque, conformément à la stratégie gouvernementale.

L’ensemble des créneaux ouverts jusqu’au 14 février dans les différents centres de vaccination ont été très rapidement réservés.

En fonction des prochaines livraisons de vaccins allouées à la région, de nouveaux créneaux vont progressivement être ouverts dans les centres de vaccination pour la seconde quinzaine de février. Ils permettront :

  • d’une part, de garantir à 43 000 personnes la seconde injection, dans le respect du délai de 28 jours,

  • d’autre part, de vacciner 15 000 personnes supplémentaires avant le 1er mars.

Ces nouveaux créneaux pourront progressivement être réservés à partir de la semaine prochaine sur les plateformes de réservation en ligne ou par téléphone (liste sur sante.fr).

D’autres créneaux seront ouverts à partir du 1er mars selon la nouvelle dotation de doses.

Parallèlement, les campagnes de vaccination se poursuivent très activement auprès des résidents des EHPAD et des USLD et, avec l’appui d’équipes mobiles, en faveur d’autres publics (Iles du Ponant, résidences seniors…).

Tous mobilisés pour accélérer la vaccination

Le déploiement très rapide de ces premiers centres de vaccination témoigne d’une mobilisation active des professionnels de santé, avec l’appui de l’ARS, des préfectures de département et en partenariat étroit avec les collectivités territoriales.

A l’issue de ces premières semaines de vaccination, le préfet de la région Bretagne et le directeur général de l’ARS Bretagne tiennent à saluer la remarquable réactivité des équipes soignantes et de l’ensemble des acteurs impliqués dans ce déploiement ainsi que l’adhésion massive des publics prioritaires de cette première phase.