Agir ensemble pour la santé des Bretons

Dépistage et vaccination : recette gagnante face au cancer du col de l’utérus

Actualité
Date de publication
Visuel
Il existe deux moyens complémentaires de limiter le développement du cancer de l’utérus : un test de dépistage, tous les trois ans pour toutes les femmes de 25 à 65 ans et une vaccination contre les papillomavirus humains (HPV) pour les jeunes filles à partir de 11 ans. La combinaison de ces deux actions chez la jeune fille et chez la femme a fait la preuve de son efficacité dans de nombreux pays.
Corps de texte

Dépistage organisé du cancer du col de l’utérus

Ce dépistage repose sur la réalisation d’un frottis cervico-utérin. Un taux de participation à 80% permettrait de diminuer l’incidence et la mortalité par cancer du col de l’utérus de 30% à 10 ans.

Le programme national de dépistage organisé du cancer du col de l’utérus, mis en place en 2018, a pour objectif de rendre ce dépistage plus accessible aux femmes et notamment aux populations vulnérables.

En Bretagne, 852 337 femmes de 25 à 65 ans sont concernées

Vaccination contre le cancer du col de l’utérus

La prévention débute chez les jeunes filles dès 11 ans avec la recommandation de la vaccination contre les papillomavirus humains (deux doses entre 11 et 14 ans ou trois doses entre 15 et 19 ans). Cette vaccination protège désormais 90 % des papillomavirus humains responsables de ce cancer. Pourtant, en 2018 seules 23,7 % des jeunes filles de 16 ans sont vaccinées. Ce taux figure parmi les plus bas au sein des pays qui recommandent cette vaccination.

En Bretagne, seulement 30,3 % des jeunes filles sont vaccinées.

Aller plus loin

Bon à savoir

Les cancers du col de l’utérus sont provoqués par des virus de la famille des papillomavirus humains (HPV). Ces virus se transmettent par voie sexuelle.

En général, le corps parvient à les éliminer mais, dans certains cas, ces infections peuvent persister et provoquer des lésions au niveau du col de l’utérus. Elles sont susceptibles, pour certaines, d’évoluer vers un cancer.