Agir ensemble pour la santé des Bretons

Financement

Article
Visuel
financement projets professionnels
Dans le souci d’assurer les missions en offre de soins ambulatoire et la répartition des professionnels de santé sur le territoire afin de garantir l'accès aux soins de tous, l’ARS Bretagne s’appuie sur le Contrat Engagement Service Public (CESP) et le Fonds d’Intervention Régional (FIR).
Corps de texte

Le contrat d'engagement de service public (CESP) a pour objectif de fidéliser des jeunes médecins dans des spécialités et des lieux d'exercice fragiles où la continuité des soins est menacée.

Le CESP s’adresse aux étudiants de médecine et de chirurgie dentaire à partir de la 2e année et aux internes de médecine.

En souscrivant un CESP, vous percevrez une aide pour financer vos études et bénéficierez d'un accompagnement individualisé durant toute la formation et d'un soutien au moment de l'installation ou de votre prise de fonctions.

affiche CESP

Pour plus d’information sur le CESP, rendez-vous sur le site du PAPS Bretagne !

Le Fonds d’Intervention Régional (FIR) regroupe au sein d’une même enveloppe globale des crédits antérieurement fléchés (dont le FIQCS) qui répondent à des objectifs complémentaires de politique de santé : la permanence des soins, la performance et la qualité des soins, et les actions de prévention-santé publique

Concernant l’offre de soins ambulatoire, les missions financées par le fonds d’intervention régional sont les suivantes :

  • la permanence des soins notamment :

    • les rémunérations forfaitaires versées aux médecins qui participent à la permanence des soins ambulatoires (PDSA) ;
    • les actions ou des structures concourant à l’amélioration de la permanence des soins ambulatoires et notamment les maisons médicales de garde.
  • l’amélioration de la qualité et de la coordination des soins et de la répartition géographique des professionnels de santé, des maisons de santé et des centres de santé, notamment :
    • le développement de nouveaux modes d’exercice dont l’objectif est d’expérimenter de nouvelles pratiques, organisations ou coopérations entre professionnels de santé, notamment les réseaux de télésanté et la télémédecine ;
    • la promotion de dispositifs innovants visant à améliorer la qualité des pratiques et la qualité des soins aux patients ;
    • les réseaux de santé ;
    • les actions ou à des structures visant au maintien de l’activité et à l’installation de professionnels de santé pour favoriser un égal accès aux soins sur le territoire ;
    • les actions favorisant un exercice pluridisciplinaire et regroupé des professionnels de santé, et notamment les maisons de santé professionnelles, les pôles de santé et les centres de santé ;
    • les centres périnataux de proximité mentionnés à l’article R. 6123-50.