Agir ensemble pour la santé des Bretons

La vaccination contre les papillomavirus, avant le début de la vie sexuelle, protège du cancer du col de l’utérus et des lésions précancéreuses.

Actualité
Date de publication
Visuel
une_vaccinationpapillomavirus
En France, deux adolescentes sur trois ne sont pas encore protégées contre les papillomavirus. Chaque année, ces virus sont responsables de plus de 6000 cancers, dont près de 3000 du col de l’utérus et de plus de 30 000 lésions précancéreuses.
Ces virus sont transmis par simple contact au niveau des parties génitales, le plus souvent lors des rapports sexuels.
Corps de texte

Un nouveau vaccin (GARDASIL 9®), contre les papillomavirus est disponible en pharmacie depuis fin aout 2018. Il prévient 90 % des cancers du col de l’utérus. Deux doses à 6 mois d’écart sont suffisantes quand la vaccination est initiée avant l’âge de 15 ans.

Parlez-en à votre médecin traitant ou dans les sites publics de vaccination

illustration_papillomavirus

Important : le frottis de dépistage du cancer du col de l’utérus reste recommandé,  à partir de 25 ans,  pour les femmes ayant bénéficié du vaccin  à l’adolescence