Agir ensemble pour la santé des Bretons

Priorité prévention : rester en bonne santé tout au long de sa vie

Actualité
Date de publication
Visuel
Priorité prévention : rester en bonne santé tout au long de sa vie
Pour amplifier la dynamique du plan Priorité prévention, le comité interministériel de santé a concentré, lundi 25 mars 2019, ses efforts sur 3 priorités : l'alimentation, l'activité physique et la lutte contre l'obésité.
Corps de texte

Le Plan Priorité Prévention

Mis en place en 2018, le plan Priorité prévention est un projet d’envergure pour améliorer la santé de la population qui s’inscrit dans le cadre de la Stratégie nationale de santé. Le plan Priorité prévention aborde tous les déterminants de la santé, environnementaux ou comportementaux, et parcourt les différents âges de vie avec leurs spécificités, de la préconception à la préservation de l’autonomie de nos aînés.

Sa mise en œuvre présente plusieurs défis : mettre en place des services et des outils répondant efficacement aux enjeux de promotion et de prévention de la santé tout en donnant davantage de cohérence aux actions du Gouvernement et aux services en santé publique.

#JagisPourMaSante : une culture commune de la prévention partagée par tous

Cette année, le Comité interministériel pour la santé (CIS), présidé par le Premier ministre Edouard Philippe, s’est réuni le lundi 25 mars 2019 pour échanger sur les thématiques de la prévention et la promotion de la santé.

Cette approche interministérielle traduit la volonté du Gouvernement que l’ensemble des ministères puissent contribuer à la prévention en santé et à la promotion, dans tous les territoires et dans tous les milieux de vie, des comportements permettant de rester en bonne santé tout au long de la vie.

« La "bonne santé" ne doit pas être le privilège de quelques-uns,
mais une chance pour tous.
»
- Edouard Philippe, Premier Ministre

L’édition 2019 du CIS a mis un accent prioritaire sur :

  • la promotion de la santé et du bien-être par l'activité physique et sportive. Elle répond à un double enjeu : la lutte contre la sédentarité et le développement de l'activité physique et sportive régulière, dont l'activité physique adaptée à visée thérapeutique ;
  • l’alimentation, soit une alimentation favorable à la santé, plus durable et solidaire, et de meilleurs dépistages et prises en charge des pathologies liées à la nutrition. Les principales mesures visent également à promouvoir les nouveaux repères nutritionnels et à protéger les enfants et les adolescents d'une exposition à la publicité pour des aliments et boissons non recommandés ;
  • la lutte contre l’obésité, dont la feuille de route se décline en 4 axes :
    • améliorer la prise en charge des personnes atteintes de surpoids et d'obésité par la structuration de parcours de soins gradués et coordonnés ;
    • renforcer la régulation de la chirurgie bariatrique pour une meilleure pertinence ;
    • développer la formation et l'information ;
    • soutenir l'innovation et mieux l'évaluer.

A cette occasion, de nombreuses actions prises ainsi que des résultats marquants ont été mis en lumière :

Des mesures fortes dans les champs que couvre la prévention en santé ont également été annoncées.

Aller plus loin