Protection de l’enfance, l’ARS Bretagne confirme son engagement

Actualité
Date de publication
Visuel
Stéphane Mulliez, Directeur général de l’ARS Bretagne était ce jeudi 15 octobre aux côtés de Jean-Luc Chenut, président du Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine et de Michèle Kirry, préfète d’Ille-et-Vilaine pour signer le contrat départemental de prévention et de protection de l’enfance 2020 / 2022. Les partenaires mobilisent ainsi 3,3 millions d’euros de moyens supplémentaires dès 2020.
Corps de texte

Le projet régional de santé Bretagne définit la santé périnatale, celle des enfants et celle des adolescents comme une priorité. Cet engagement fait clairement écho à celui du contrat du départemental de prévention et de protection de l’enfance 2020 / 2022. C’est donc naturellement que l’ARS Bretagne s’est associé au projet du Conseil départemental. "Les déterminants sociaux agissent sur la santé. C’est encore plus criant lors des premiers jours et des premières années de la vie", insistait Stéphane Mulliez, Directeur général de l’ARS Bretagne, jeudi 15 octobre, lors de la signature d’un des premiers contrats du genre en France. Ensemble, les partenaires mobilisent, dès 2020, 3,3 millions complémentaires en faveur de la protection de l’enfance. L’ARS Bretagne y contribue à hauteur de 447 600 euros vie le fonds d’intervention régional. "De quoi amplifier l'ensemble de nos actions. Je pense par exemple aux entretiens pré-nataux précoces, aux bilans de santé en école maternelle réalisés par la PMI, aux examens et visites à domicile prénatales par les sages-femmes en faveur des femmes vulnérables", se réjouissait le Directeur général de l'ARS Bretagne.

 

Aller plus loin