Psychiatrie et Santé mentale : s’appuyer sur les bonnes idées nées de la crise sanitaire…

Actualité
Date de publication
Visuel
Mercredi 8 juillet, le Professeur Frank Bellivier, Délégué Ministériel à la Santé Mentale et à la Psychiatrie, a longuement échangé avec les équipes du centre hospitalier Guillaume Régnier. En présence des représentants de l’ARS Bretagne, cette "visite virtuelle" a été l’occasion de revenir sur la mobilisation exceptionnelle de la filière santé mentale et psychiatrie lors de la crise sanitaire.
Corps de texte

Engagé dans une démarche proactive de réforme du système de santé, le Professeur Frank Bellivier, Délégué Ministériel à la Santé Mentale et à la Psychiatrie est allé à la rencontre d’établissements psychiatriques pour revenir avec eux sur les enseignements de la crise sanitaire. Dans ce cadre, il a organisé, mercredi 8 juillet, une "visite virtuelle" auprès des équipes du centre hospitalier Guillaume Régnier. Convié à cet échange, Stéphane Mulliez, Directeur général de l’ARS Bretagne a remercié les acteurs de la psychiatrie et de la santé mentale dans leur ensemble : "ils ont dû mené de façon très rapide, voire brutale, des adaptations majeures de l’offre de soins psychiatriques pour protéger la population vis à vis du risque épidémique, tout en maintenant le lien thérapeutique avec les patients, pour éviter un risque de dégradation de leur état de santé".

Tirer des bénéfices de la crise…

Les professionnels du centre hospitalier Guillaume Régnier sont quant à eux revenus sur les actions mises en œuvre ces dernières semaines. Ils ont aussi - et surtout - détaillé les innovations organisationnelles déployées à cette occasion, notamment celles qui pourraient se pérenniser. "Je mesure pleinement les efforts accomplis pendant la crise", assurait Le Professeur Franck Bellivier à l’issue de ces échanges. "Les multiples actions déployées sont remarquables et je ne peux que vous encourager à les poursuivre pour la période à venir", insistait-il. Ces innovations organisationnelles enrichiront à coup sûr les projets territoriaux de santé mentale. Parce qu’elles répondent pleinement aux objectifs de la feuille de route santé mentale et psychiatrie...

Pr Frank Bellivier, Délégué ministériel à la santé mentale et à la psychiatrie

 

Aller plus loin

Documents à télécharger