Agir ensemble pour la santé des Bretons

Révision du zonage infirmiers libéraux : la concertation est lancée

Actualité
Date de publication
Visuel
Mercredi 5 février, l’ARS Bretagne a réuni le groupe de travail régional sollicité dans le cadre de la révision du zonage des infirmiers libéraux. L’occasion de présenter la nouvelle méthodologie applicable, les résultats du ciblage et les variables d’ajustement possibles. L’objectif annoncé est de publier le nouveau zonage avant le fin du premier semestre 2020.
Corps de texte

L’avenant conventionnel n°6 régissant les relations entre les infirmiers libéraux et l’Assurance maladie, prévoit la révision du zonage des infirmiers sur la base d’un nouvel indicateur méthodologique : l’Accessibilité Potentielle Localisée. Suite à la publication de l’arrêté ministériel du 16 janvier dernier, l’ARS Bretagne a réuni, mercredi 5 février à Rennes, les représentants de la profession et les partenaires institutionnels (Union Régionale des Professionnels de Santé infirmiers libéraux, Centres de santé infirmiers, services de soins infirmiers à domicile, Commission Paritaire Régionale des infirmiers, Ordres régional et interdépartementaux des infirmiers, Ecoles de formation, représentants des étudiants, Assurance Maladie et Région). Cette rencontre a été l’occasion de leur présenter la nouvelle méthodologie de zonage définie au niveau national, les résultats de ce ciblage pour la Bretagne et de recueillir leur avis sur les ajustements possibles avant le lancement de la concertation réglementaire.

Concertation avec la profession, avis de la CRSA

Suite à cette première phase de concertation avec les représentants de la profession, l’ARS Bretagne recueillera dans les prochaines semaines l’avis réglementaire de la Conférence régionale de la santé et de l’autonomie sur le nouveau zonage proposé avant de procéder à sa publication officielle, d’ici la fin du 1er semestre 2020.

Un nouveau découpage très attendu

La définition d’un nouveau zonage "infirmiers libéraux" permettra de mettre à jour l'état de l’offre de soins infirmiers sur la région (le zonage actuellement applicable date de 2012) et d’identifier les zones où accès régulé au conventionnement doit s’appliquer (zones sur-dotées) ainsi que celles pour lesquelles des aides à l’installation et au maintien doivent être mobilisées (zones très sous dotées).

 

Le groupe de travail régional réunit notamment les représentants des infirmiers libéraux