Agir ensemble pour la santé des Bretons

Semaine de la vaccination en Bretagne : 4 temps forts organisés

Actualité
Date de publication
Visuel
semaine vaccination
A l’occasion de la semaine de la vaccination, du 24 au 30 avril 2019, l’ARS Bretagne et ses partenaires se mobilisent pour rencontrer et échanger avec le public sur le thème « la meilleure protection, c’est la vaccination ».
Corps de texte

4 rendez-vous, ouvert à tous et gratuits, sont proposés :

  • À Rennes, le  24 avril, « village info vaccination », sur la dalle du colombier, de 10h à 19h ;
  • À Quimper, le 25 avril, le centre de vaccination du CH de Cornouaille assurera une présence de 10 h à 12 h dans les locaux de la CPAM , 18 rue de la république à Kerfeuteun ( cité du Guerlac’h) ;
  • À Brest, le  26 avril, «  village info vaccination «, rue de SIAM, parvis Marie-Paul kermarec (devant la librairie Dialogues), de 10h à 19h ;
  • À Vannes, les 29 et 30 avril,  le centre de vaccination du Conseil départemental du Morbihan assurera une permanence au centre médico-social, 26 boulevard de la paix, de 9h à 12h.

La vaccination, parlons en franchement

Avec les professionnels de la vaccination présents, les participants pourront faire le point sur leurs vaccinations, échanger librement avec des professionnels de santé et vérifier si leur carnet de santé ou de vaccination sont bien à jour. Si besoin, des prescriptions de vaccinations pourront être également proposées.

En Bretagne, les enfants sont de mieux en mieux protégés

Grâce à la mobilisation de tous et particulièrement de tous les médecins traitants, les enfants sont de mieux en mieux protégés contre les maladies à prévention vaccinale. Mais la vaccination reste un enjeu de santé publique. L’épidémie de rougeole est là pour nous rappeler que lorsque le pourcentage de vaccinés n’atteint pas 95%, le virus peut encore circuler et contaminer les plus fragiles et ceux qui n’ont pas encore l’âge d’être vaccinés.

En se vaccinant, on se protège contre 13 maladies potentiellement très sévères mais on protège aussi les autres, son entourage, ses proches, ceux qui sont trop jeunes pour être vaccinés, ceux qui sont plus fragiles.

L’élargissement de l’obligation vaccinale pour les enfants nés depuis le 1er janvier 2018, permet de protéger le plus grand nombre car la vaccination ne concerne pas que les enfants, c’est à tout âge de la vie qu’il faut se mettre à jour !

Une mobilisation est encore nécessaire pour atteindre et maintenir l’objectif de 95% de vaccinés pour éviter la réapparition des maladies.