Agir ensemble pour la santé des Bretons

Transformation de l’offre en faveur des personnes en situation de handicap : l’ARS Bretagne accompagne les innovations de terrain

Communiqué de presse
Visuel
Communiqué de presse
Dans le cadre de la stratégie quinquennale pour l’évolution de l’offre à destination des personnes en situation de handicap, l’ARS Bretagne a publié, en fin d’année 2018, un appel à manifestation d’intérêt auprès des opérateurs médico-sociaux.
Ainsi, elle accompagne et soutient 34 projets qui améliorent la qualité des accompagnements.

Corps de texte

Les politiques nationales en matière de handicap ont pour objectif d’apporter une réponse individualisée et adaptée aux besoins et aux souhaits de chaque personne en situation de handicap et de leurs familles. Favoriser l’inclusion en milieu de vie ordinaire fait partie des priorités. Cela suppose d’accompagner et soutenir la transformation du secteur médico-social afin de développer des réponses plus inclusives, d’améliorer les pratiques et la qualité des accompagnements et d’organiser des parcours fluides et sécurisés pour les personnes, à tous les âges de la vie.

Pour accompagner cette ambition de la stratégie quinquennale pour l’évolution de l’offre à destination des personnes en situation de handicap 2017/2021, près de 10 millions d’euros sont mobilisés en Bretagne. La moitié de ces crédits est consacrée à la transformation de l’offre médico-sociale pour favoriser cette plus grande modularité de l’offre.

C’est dans ce cadre que l’ARS Bretagne a publié en fin d’année 2018, un appel à manifestation d’intérêt auprès des opérateurs médico-sociaux, afin de faire émerger les initiatives et innovations de terrain contribuant à la transformation de l’offre médico-sociale en faveur des personnes en situation de handicap.

Une démarche qui a largement mobilisé les opérateurs médico-sociaux bretons

62 promoteurs ont déposé 111 dossiers parmi lesquels 34 vont bénéficier d’un soutien financier de l’ARS Bretagne.

Les projets sélectionnés couvrent quatre thématiques :

  • l’appui à la scolarisation ;
  • le renforcement de l’inclusion professionnelle ;
  • l’évolution et la diversification des modalités de prise en charge au sein des établissements et services médico-sociaux ;
  • le développement de l’offre de répit pour les personnes et leurs aidants.

Quelques illustrations de projets soutenus par l’ARS Bretagne dès 2019

  • Projet de création d’un pôle ressources handicap petite enfance par l’association départementale des PEP dans le Morbihan

La structure pour jeunes enfants des PEP, accueillant des enfants en situation de handicap ou atteints de maladies chroniques, âgés de 2 mois ½ à 6 ans, propose de mettre son expertise à disposition des structures et professionnels de la petite enfance du département. L’objectif est de développer l’accueil des enfants à besoins spécifiques en milieu ordinaire, dès le plus jeune âge. Ce pôle ressource proposera des formations, un fonds documentaire et des mallettes pédagogiques à destination des professionnels et pourra accompagner et conseiller les équipes, sur site, afin de préparer l’accueil du jeune enfant en situation de handicap (aménagement de l’espace, outils et méthodes d’accompagnement…)

  • Projet de fonctionnement en dispositif intégré porté par le collectif des instituts médico-éducatifs (IME) d’Ille-et-Vilaine

L’objectif de ce projet est d’adapter de manière plus souple et réactive les réponses apportées aux besoins des enfants en situation de handicap, et de favoriser l’inclusion en milieu ordinaire Le maillage territorial des IME partenaires de ce projet permettra d’accueillir au mieux les demandes des familles et des jeunes au plus près de leur domicile et de rendre plus lisible l’offre proposée sur le département.

Ce fonctionnement doit permettre de prévenir les ruptures de parcours en mobilisant différents accompagnements coordonnés (repérages, diagnostics, accompagnement des parents, coordination avec les enseignants, etc.) pour répondre aux besoins des enfants et des jeunes en situation de handicap dans une visée inclusive.

  • Projet territorial de réadaptation professionnelle porté par l’établissement Le Pâtis Fraux, en Ille-et-Vilaine

Ce projet s'inscrit dans la volonté de redéfinir le champ de la réadaptation professionnelle en développant l'inclusion et la fluidité des parcours. Il s’appuie sur la mise en place d'une coordination entre les trois acteurs médico-sociaux de la réadaptation professionnelle en Ille-et-Vilaine, le projet associant LADAPT et l’EPNAK, et le Pâtis Fraux. Ensemble, ils mettent en œuvre une offre graduée pour que la personne suivie dispose de la solution la mieux adaptée à sa situation : bilan, définition et validation du projet d’insertion, formation, ré-entraînement à l’effort, stage, simulation d’entretien… Ce projet sera mené avec l’impulsion d’une forte dynamique partenariale intégrant les acteurs de l’insertion, de la formation professionnelle et du monde économique.

  • Projet de baluchonnage porté par l’association Aramis, pour le développement d’une nouvelle offre de répit dans le Finistère

Porté par le pôle de prestations et de compétences externalisées (PCPE), le baluchonnage est une nouvelle prestation d’accompagnement directe à domicile, proposée à la personne en situation de handicap afin d’offrir un temps de répit aux aidants familiaux. Le professionnel séjournera au domicile de la personne pour une durée maximum de 6 jours et remplacera l’aidant familial dans toutes les activités de la vie quotidienne : soins préventifs et curatifs, préparation des médicaments, repas, sorties, activités de loisirs…

  • Le projet dispositif d’optimisation de l’offre de répit à destination des aidants familiaux porté par le groupement associatif Handi-Cap 22, dans les Côtes d’Armor

Ce projet prévoit la mise en œuvre d’une coordination départementale de l’offre de répit. Elle sera chargée de rendre accessibles les ressources départementales, de guider les établissements médico-sociaux dans l’organisation de séjours de répit et de favoriser le développement de cette offre sur le territoire costarmoricain. Cette organisation sous forme de guichet unique centralisera les disponibilités des ESMS volontaires. L’organisation des séjours de répit en sera facilitée, en vue de soutenir les aidants de manière coordonnée.