Agir ensemble pour la santé des Bretons

Urgences, les pouvoirs publics mobilisés aux côtés des professionnels de santé

Communiqué de presse
Visuel
Urgences Bretagne
Alors qu’Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé dévoile de nouvelles mesures en faveur des services d’urgences, l’ARS Bretagne précise le plan accompagnement qu’elle a mis en œuvre auprès des services durant l’été.
Aussi, l’Agence mesure la forte mobilisation des professionnels de santé : elle remercie chacun d’eux d’avoir maintenu une réponse satisfaisante aux demandes de soins.
Corps de texte

Agnès Buzyn, ministre des solidarité et de la santé dévoile le pacte de refondation des urgences : fort de 12 mesures phares, il mobilise 750 millions d'euros de 2019 à 2022.

Mesure 1 : Mettre en place dans tous les territoires un service distant universel pour répondre à toute heure à la demande de soins des Français : le service d’accès aux soins (SAS)

Créer en cabinet, en maison et centre de santé une alternative complète et attractive

Mesure 2 : Renforcer l’offre de consultations médicales sans rendez-vous en cabinet, maison et centre de santé

Mesure 3 : Donner à la médecine de ville les mêmes outils de prise en charge que les urgences

Mesure 4 : Offrir aux professionnels non médecins des compétences élargies pour prendre directement en charge les patients

Mesure 5 : Généraliser des parcours dédiés aux personnes âgées pour éviter les urgences

Mesure 6 : Intégrer la vidéo à distance dans tous les SAMU

Renforcer la qualité et la sécurité des prises en charge dans les services d'urgence

Mesure 7 : Mieux utiliser les compétences médicales et soignantes rares en graduant les services d’urgence et en réformant les transports médicalisés

Mesure 8 : Renforcer et reconnaître les compétences des professionnels des urgences

Mesure 9 : Lutter plus efficacement contre les dérives de l’intérim médical

Mesure 10 : Réformer le financement des urgences

Mesure 11 : Renforcer la sécurité des professionnels exerçant aux urgences

Faciliter la sortie des patients des services d'urgence

Mesure 12 : Fluidifier l’aval des urgences grâce à l’engagement de tous en faveur de l’accueil des hospitalisations non programmées

Bretagne : pendant l'été, un plan d'actions à base de soutiens financiers et de mesures organisationnelles

En Bretagne comme ailleurs, les services d’urgences sont confrontés à un accroissement de leur activité alors que la démographie des médecins urgentistes reste défavorable. La période estivale, avec un afflux de population, donc de besoins en soins plus importants, a fait l’objet d’une vigilance encore renforcée.

Diverses actions permettant d’assurer la prise en charge des soins urgents, en concertation avec les établissements et médecins libéraux, ont été mises en œuvre.