Vaccination contre la Covid-19 : ouverture de la campagne aux enfants à risque de formes graves

Communiqué de presse

Dès le mercredi 15 décembre 2021, la vaccination contre la COVID-19 sera ouverte aux enfants les plus à risque de formes graves et de décès âgés de 5 à 11 ans. Conformément aux recommandations des autorités scientifiques, les enfants vivant dans l’entourage d’une personne immunodéprimée (au sein même du foyer) doivent également être vaccinés.

Les enfants de 5 à 11 ans concernés :

La Haute Autorité de Santé a listé les pathologies pour lesquelles les enfants sont considérés "à risque" (voir liste*). Elle recommande également d’inclure d’autres enfants à risque, lorsqu’ils sont porteurs d’une des comorbidités identifiées chez les adultes comme étant associée à un risque de forme sévère de la maladie (cancer récent, maladie rénale chronique, handicap neurologique). Les médecins spécialistes d’organes et des maladies rares pourront également proposer la vaccination au cas par cas, à partir d’une évaluation du bénéfice-risque de la vaccination.

Enfin, dans le cadre de la stratégie dite "de cocooning", il est préconisé de vacciner les enfants de 5 à 11 ans vivant dans l’entourage de personnes immunodéprimées ou celui de personnes vulnérables non protégées par la vaccination. Ici, le bénéfice revient à l’entourage fragile de l’enfant.

Organisation de la vaccination des 5-11 ans :

Les enfants éligibles à la vaccination, obligatoirement accompagnés d’un parent, suivront une consultation pré-vaccinale systématique, réalisée nécessairement par un médecin. A cette occasion, le médecin vérifiera l’éligibilité de l’enfant au regard des critères énoncés ci-dessus. Il donc est important de se munir :

Si l’enfant a déjà été infecté par la covid-19, se munir également d’une copie du certificat de test positif de plus de deux mois (PCR, antigénique ou sérologique).

L’offre de vaccination pour les 5-11 ans

Côtes d’Armor

Lieu de vaccination

Date d’ouverture de la vaccination des enfants

Plateforme de réservation

Contact téléphonique

Centre hospitalier de Lannion

15 décembre

KELDOC

02 57 18 00 40

Maison médicale de garde du centre hospitalier de Saint-Brieuc

20 décembre

KELDOC

02 57 18 00 40

Centre hospitalier de Dinan

20 décembre

Doctolib (lien à venir)

-

Finistère

Centre de vaccination de Brest

17 décembre

Doctolib

02 57 18 00 61

Centre de vaccination de Quimper

22 décembre (puis tous les mercredis)

KELDOC

02 57 18 00 61

Centre hospitalier des Pays de Morlaix

20 et 21 décembre

RDV via le médecin traitant

 

Centre de vaccination de Morlaix (Langolvas)

27, 28 et 29 décembre

Doctolib

02 57 18 00 61

Centre de vaccination de Carhaix

21 et 28 décembre (puis les mercredis en janvier)

Doctolib

02 57 18 00 61

Ille-et-Vilaine

Centre de vaccination de Vitré

15 décembre

Doctolib

08 05 69 08 21

Centre hospitalier de Saint-Malo

21 décembre

Doctolib (lien à venir)

08 05 69 08 21

Centre hospitalier universitaire de Rennes

22 décembre

Doctolib (lien à venir)

08 05 69 08 21

Progressivement, d’autres centres vont organiser une offre à destination des enfants de 5 à 11 ans à Rennes, Redon et Saint-Malo.

Morbihan

Centre de vaccination de Pontivy

15 décembre

KELDOC

09 74 19 99 63

Centre de vaccination de Lorient

18 décembre

KELDOC

02 97 06 97 94

Centre de vaccination de Vannes

20 décembre

Doctolib

02 97 01 99 56

En complément de cette offre en établissement et en centre de vaccination, la vaccination peut être réalisée en cabinet de ville par les professionnels de santé libéraux (médecins et IDE sur prescription médicale) qui souhaitent vacciner leur patientèle pédiatrique éligible.

Depuis le 13 décembre, les médecins peuvent commander des doses pédiatriques Pfizer-BioNTech (1 flacon) sur le portail des commandes en vue d’une livraison entre le 24 et le 28 décembre.

*Liste HAS des pathologies à risque :
• maladies hépatiques chroniques ;
    • maladies cardiaques et respiratoires chroniques (y compris l’asthme sévère) ;
    • maladies neurologiques ;
    • immunodéficience primitive ou induite par médicaments ;
    • obésité ;
    • diabète ;
    • hémopathies malignes ;
    • drépanocytose et trisomie 21.