Agir ensemble pour la santé des Bretons

Village #MoisSansTabac à l’université de Rennes 2 : accompagner les étudiants dans l’arrêt du tabac

Actualité
Date de publication
Visuel
Jeudi dernier, le village #MoisSansTabac destiné aux étudiants, organisé par l’Assurance Maladie et l’ARS Bretagne, se tenait sur le campus de l’université de Villejean. L’occasion de sensibiliser et d’accompagner les jeunes dans une démarche d’arrêt du tabac.
Corps de texte

Près de 400 étudiants ont répondu présents au rendez-vous organisé dans le cadre de la 4e édition du mois sans tabac, qui proposait une palette d’offre pour les fumeurs : consultations, prescription et délivrance gratuite de substituts nicotiniques, séances de sophrologie, activité physique… Mais aussi des animations ludiques : prestation de théâtre, « vélo blender », etc.

Réduire la consommation de tabac chez les étudiants

Enjeu de santé publique majeur, la lutte contre le tabac est un axe fort du plan santé du gouvernement. Avec ce village de prévention, « l’idée est de réduire la consommation de tabac chez les étudiants en facilitant leur compréhension des enjeux pour leur santé. Nous souhaitons ainsi les inciter à passer à l’action, en leur proposant des consultations d’arrêt du tabac gratuites sur le campus. » indique Sandrine Tromeur, responsable du pôle prévention de l’Assurance Maladie.

Tabacologues, médecins, diététicienne… Ces professionnels de l’arrêt du tabac étaient tous réunis sur le village, effectuant soixante-dix consultations dans la journée. Ils ont pu accompagner les étudiants dans cette démarche de sevrage tabagique, qui peut être difficile : « Les jeunes fumeurs sont particulièrement inquiets pour la diminution de leur souffle. Ils viennent sur le village pour être informés. Nous faisons ainsi le point avec eux et leur proposons un accompagnement éventuel au Service de Santé des Étudiants, qui se trouve sur le campus, et où sont présents des professionnels de santé titulaires du diplôme universitaire (DU) d’addictologie. » explique le Dr Isabelle Nazay du Service de Santé des Étudiants.

Anne-Lise Lebreton, diététicienne, était également présente afin « d’aider les étudiants pour qui l’arrêt du tabac est suivi d’une prise de poids. En effet, avec le manque, la sensation de faim peut s’amplifier. Nous sommes alors là pour leur donner des conseils nutritionnels, pour qu’ils puissent cuisiner sainement. »

À chacun sa motivation

 « Je n’aimais pas l’odeur du tabac sur mes vêtements et je remarquais qu’en faisant du sport mon souffle avait diminué. Fumer représente également un certain budget pour un étudiant, c’est pour cela que j’ai décidé de me lancer dans le #MoisSansTabac. Cela fait maintenant sept jours que je n’ai pas touché à une cigarette. » Ces mots d’Émilie, étudiante en licence de psychologie à Rennes, illustrent les motivations des quelques 6 625 Bretons déjà inscrits au #MoisSansTabac (au 25 octobre 2019).

Village Mois sans tabac
Étudiants mixant leur « smoothie » en pédalant sur le vélo blender
Tout au long de la journée, les étudiants ont mixé leur « smoothie » en pédalant.
Troupe de comédiens TOTEM
Le théâtre TOTEM présent pour parler arrêt du tabac avec humour et fantaisie.
Stand de l'entreprise Mégo
6 000 mégos ramassés lors de la collecte sur l’heure du déjeuner, soit l’équivalent d’1,5 kilo.
Arrêter de fumer sans grossir
Village Mois sans tabac
Étudiants mixant leur « smoothie » en pédalant sur le vélo blender
Tout au long de la journée, les étudiants ont mixé leur « smoothie » en pédalant.
Troupe de comédiens TOTEM
Le théâtre TOTEM présent pour parler arrêt du tabac avec humour et fantaisie.
Stand de l'entreprise Mégo
6 000 mégos ramassés lors de la collecte sur l’heure du déjeuner, soit l’équivalent d’1,5 kilo.
Arrêter de fumer sans grossir

Aller plus loin

Liens utiles

Bloc Liens Utiles