Agir ensemble pour la santé des Bretons

Etude des tentatives de suicide et des récidives prises en charge dans les services d’urgence des Centres hospitaliers de Guingamp, Lannion et Paimpol

Etude et rapport
Partenariat
Date de publication
Visuel
Tentative de suicide urgences pays
L’étude dont le présent rapport rend compte s’inscrit dans le cadre, d’une part des priorités régionales relatives à la prévention de la souffrance psychique et du phénomène suicidaire, d’autre part des orientations liées à la conférence de consensus relative à la prévention du suicide en Bretagne.
Corps de texte

En Bretagne comme sur l’ensemble du territoire métropolitain, il n’existe pas de recensement des tentatives de suicide. Toutefois, la Fondation Bon Sauveur située à Bégard (Côtes d’Armor), a soutenu l’initiative d’une expérience innovante de dénombrement et de description des tentatives de suicide ayant fait l’objet d’une prise en charge au sein des services d’urgence des centres hospitaliers généraux de Guingamp, Paimpol et Lannion situés dans les secteurs psychiatriques dont elle est l’établissement de rattachement1. Ces secteurs psychiatriques recouvrent en grande partie la géographie de deux pays de Bretagne (les pays de Guingamp et du Trégor-Goëlo), parmi les plus concernés par le phénomène suicidaire en région et dont certaines communautés de communes font l’objet d’expérimentations dans l’objectif de réduire les tentatives de suicide et la mortalité liée au phénomène suicidaire.
Après une première étude réalisée sur la période 2005-20072, un recueil de données exhaustif et pérenne concernant les tentatives de suicide prises en charge au sein des services d’urgences des trois hôpitaux s’est mis en place en concertation et en coordination avec les équipes soignantes à partir du 1er janvier 2011.
L’analyse réalisée par l’Observatoire Régional de Santé de Bretagne rend compte du recueil effectué au cours des 12 mois de l’année 2011. Elle a pour objectifs de mesurer l’incidence des tentatives de suicide prises en charge par les services d’urgence des trois établissements de santé, d’étudier leurs profils en portant une attention particulière au phénomène de la récidive.
Cette étude permettra ainsi de compléter les informations déjà connues relatives au suicide en région Bretagne (notamment via les études s’appuyant sur l’analyse de la mortalité ainsi que celles relatives aux hospitalisations), en améliorant la connaissance du processus suicidaire (tentatives et récidives), afin d’aider les politiques de prévention par une meilleure identification de la crise suicidaire et des modalités de sa prise en charge.

Aller plus loin

Contact

Contenu

Pôle Observation et statistiques : 
ars-bretagne-dsistat@ars.sante.fr