Agir ensemble pour la santé des Bretons

La couverture vaccinale en Bretagne

Etude et rapport
Santé publique
Date de publication
Visuel
La couverture vaccinale en Bretagne
Ce document présente les couvertures vaccinales des principaux vaccins en Bretagne et leurs évolutions récentes.
Corps de texte

La couverture vaccinale correspond à la proportion de personnes vaccinées dans une population à un moment donné. Elle est le rapport entre le nombre de personnes correctement vaccinées, c'est-à-dire ayant reçu à un âge donné le nombre de doses requises, et le nombre total de personnes qui auraient dû l’être dans la même population. Pour un vaccin nécessitant plusieurs injections, on parle de couverture vaccinale "1 dose", "2 doses", "3 doses", "rappel".

Pourquoi mesurer la couverture vaccinale ?

Les données de couverture vaccinale permettent d’affirmer si les nouvelles recommandations du calendrier vaccinal ont été suivies d’effet dans la réalité, c'est-à-dire si elles ont été mises en pratique dans les catégories de la population auxquelles elles s’adressent. Ces données sont essentielles car le maintien d’une couverture vaccinale élevée constitue un élément clé dans le contrôle des maladies infectieuses, permettant de protéger une population contre une maladie donnée.

La couverture vaccinale en Bretagne

Ce document présente ainsi la couverture vaccinale en Bretagne et son évolution, pour les vaccins suivants :

• Hépatite B ;

• Rougeole ;

• Papillomavirus ;

• Méningocoque C ;

• Haemophilus influenza (HI), pneumocoque.

La CV est très satisfaisante pour l’Haemophilus Influenza et le pneumocoque. Elle progresse pour le vaccin anti méningocoque C, pour lequel elle est satisfaisante dans les classes d’âge inférieur à 5 ans. La CV rougeole complète progresse mais est encore trop faible pour empêcher la circulation du virus. La CV contre le papillomavirus est, quant à elle, faible et stagne.

A noter : Les chiffres de couverture vaccinale sont issus des certificats de santé du 24ème mois, sauf pour le papillomavirus et le méningocoque C pour lesquels ils sont issus du Système National des Données de Santé.