Agir ensemble pour la santé des Bretons

Plan régional Santé sexuelle 2018 - 2022

Etude et rapport
Date de publication
Visuel
Plan régional Santé sexuelle Bretagne, 2018 - 2022
L'ARS Bretagne publie le Plan régional Santé Sexuelle (PRSS).

Il s'inclut dans le cadre de la stratégie nationale de santé sexuelle 2017-2030 et de notre Plan Régional de Santé de Bretagne (PRS2), et a été fruit d'une concertation avec les acteurs régionaux.
Corps de texte

La stratégie nationale de santé sexuelle 2017-2030 propose "une démarche globale d'amélioration de la santé sexuelle et reproductive, qui vise à garantir à chacun une vie sexuelle autonome, satisfaisante et sans danger, ainsi que le respect de ses droits en la matière mais aussi à éliminer les épidémies d'infections sexuellement transmissibles (IST) en tant que problèmes majeurs de la santé publique et à éradiquer l'épidémie du sida d'ici 2030."

L'ARS Bretagne est investie depuis plusieurs années sur ces enjeux. Elle les a inscrit de manière transversales dans les thématiques prioritaires du PRS 2018-2022 ; le Plan Régional Santé Sexuelle vient aujourd'hui les compléter.

Le plan régional santé sexuelle (PRSS)

Le PRSS est le fruit d'une concertation avec les acteurs régionaux, qui ont travaillé ensemble à définir les priorités régionales.

Il regroupe 7 fiches populationnelles :

  • jeunes ;
  • personnes sous main de justice ;
  • personnes en situation de prostitution ;
  • LGBTI ;
  • migrant•e•s ;
  • personnes âgées (résidant en institution) ;
  • personnes en situation de handicap (résidant en institution) ;

et 5 fiches thématiques :

  • améliorer la santé reproductive ;
  • interruption volontaire de grossesse ;
  • infections sexuellement transmissibles ;
  • hépatites virales B et C ;
  • VIH.

Reprenant les grandes priorités nationales et sur la base de constats régionaux, chaque fiche décrit les principaux objectifs et grandes actions (qui évolueront au fil de l'avancement du plan) à mener sur la durée du PRS, soit 5 ans.

Chaque fiche sera par ailleurs pilotée par un référent, dont le bilan annuel se fera lors d'une réunion du groupe thématique régional "Vie affective et sexuelle".