Agir ensemble pour la santé des Bretons

Contrats locaux de santé

Article
Le contrat local de santé est un instrument essentiel pour contribuer à mettre "la santé au cœur de toutes les politiques" et ainsi lutter efficacement contre les inégalités sociales et territoriales de santé, réduire la mortalité évitable et améliorer les parcours de santé.
Corps de texte

Le contrat local de santé (CLS) constitue un outil privilégié de l’action territoriale de l’ARS Bretagne. Porté politiquement par des collectivités et l’Agence, il constitue un cadre souple permettant de fédérer les acteurs d’un territoire autour d’enjeux de santé partagés.

Les CLS en Bretagne s’articulent autour des 3 axes stratégiques suivants reflétant les priorités du PRS 2 :

  • La prévention et la promotion de la santé : le CLS doit contribuer à la réduction de la mortalité prématurée évitable en agissant sur les grands facteurs de risque qui y contribuent : les addictions (particulièrement tabac et alcool), l’alimentation et l’activité physique, la santé mentale et le risque suicidaire mais aussi sur les déterminants liés aux conditions de vie des habitants du territoire (environnement, transports, éducation, …). Des actions pourront par exemple porter sur l’amélioration de la qualité de l’air et de l’eau.
  • L’organisation des parcours de santé : le CLS doit favoriser des organisations locales de l’offre de santé favorisant la fluidité des parcours. Les actions pourront porter sur l’accès aux soins de premier recours, l’attractivité du territoire pour les professionnels de santé, le développement de l’exercice coordonné, les liens ville/hôpital/médico-social ou encore l’amélioration de la qualité des soins et accompagnements (échanges de pratiques entre professionnels par exemple). 
  • Les populations vulnérables et leurs aidants : le CLS doit faire émerger des initiatives pour ces publics afin de favoriser leur accès aux accompagnements et aux soins, aux droits et leur inclusion dans la société.

Dans l’élaboration et la mise en œuvre d’un CLS, les co-contractants doivent s’attacher à développer la participation citoyenne et à mobiliser l’usager comme acteur en santé.

Les étapes d’un CLS sont les suivantes :

  • 1 - Lettre d’intention de la collectivité
  • 2 - Cadrage de la démarche entre l’ARS et la collectivité
  • 3 -Elaboration d’un diagnostic territorial de santé
  • 4 - Elaboration concertée du contrat et de ses actions
  • 5 - Suivi des actions
  • 6 - Evaluation

Chaque projet de contrat local de santé est accompagné et co-piloté par un chargé de mission référent en délégation départementale.

Par ailleurs, l’ARS Bretagne propose un appui financier aux collectivités porteuses de CLS pour développer et mettre en place une ingénierie territoriale en santé.

L’ingénierie territoriale en santé est un temps et une compétence d’intervention en santé assurés par un(e) chargé(e) de mission dont le rôle est :

-           L’identification des enjeux et ressources en santé du territoire,

-           La mobilisation des acteurs au service de dynamiques intersectorielles,

-           Le pilotage du contrat local de santé et l’accompagnement de projets locaux,

-           L’information et la communication en matière de santé.

carte CLS