Coronavirus : informations aux professionnels de santé

Article

Retrouvez dans cette page toutes les informations disponibles sur la COVID-19 et sa gestion à destination des professionnels de santé.

Depuis le début de la gestion de l’épidémie COVID-19, la prise en charge des cas possibles et cas confirmés s’organise dans les établissements de santé de 1ère (CHU de Rennes et Brest) et 2ème ligne (Vannes, Lorient, Quimper et Saint-Brieuc) en lien étroit avec les SAMU-Centre 15.

L’évolution de la situation nécessite une implication croissante de l’ensemble des acteurs du système de santé et particulièrement des professionnels de santé de ville, qu’ils soient libéraux ou salariés, ainsi que des établissements et services intervenant au domicile des patients (établissement d’Hospitalisation A Domicile (HAD), Services de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD), Services d’Aide A Domicile (SAAD), etc).
La prise en charge des pathologies hors COVID 19 et le maintien du suivi des patients souffrant notamment de pathologies chroniques doivent également être assurés.

  • Documents de référence régionaux et nationaux

Le Ministère des Solidarités et de la Santé et l'ARS Bretagne mettent à disposition des professionnels de santé de multiples documents de références, tant pour les professionnels de santé que pour leurs patients, dans le cadre de l'épidémie de Coronavirus COVID-19.

Tester, tracer, isoler

Afin de freiner l’épidémie de Covid-19 et de casser les chaînes de transmission du virus, l’ARS Bretagne est pleinement engagée dans la stratégie Tester, Tracer, Isoler. Cette stratégie conduit notamment à un travail d’identification des cas contact d’une personne identifiée comme porteur de la Covid-19, assuré à trois niveaux :

  • les professionnels de santé de ville, mobilisés en première ligne pour l’identification des cas contact dans la cellule familiale, mais également les établissements de santé ;
  • l'Assurance maladie, dont les équipes assurent la recherche des cas contact dans la cellule familiale, si le médecin n’a pas pu le faire, et au-delà ;
  • l’ARS assure le niveau 3 de cette stratégie de contact tracing : identification et investigation des chaines de transmission et des clusters ; la gestion des situations complexes, c’est-à-dire la survenance de cas confirmés de Covid dans certaines collectivités : établissements et services médico-sociaux, établissements de santé, écoles, crèches …

Signalements

Comment signaler à l’ARS une chaîne de contamination complexe en veillant à la sécurisation du transfert des données personnelles et tout particulièrement des données sensibles (données de santé) ?

  1. signaler la situation à l’adresse suivante ars35-alerte@ars.sante.fr en précisant les informations suivantes :
    • l’Identité de la structure (Nom, Commune et Code postal) et le cas échéant le site ;
    • le Nom, Prénom, N° de téléphone portable et courriel de la personne à contacter ;
    • les coordonnées de l’astreinte le week-end le cas échéant ;
    • le nombre de cas positif et la localisation du (des) cas (unité, service, classe …) mais pas l’identité des personnes concernées.
  2. attendre la prise de contact de l’ARS et le cas échéant la demande de transmission de données personnelles qui se fera alors via un lien sécurisé BlueFiles (https://mybluefiles.com/fr/).
  3. transmettre les données personnelles via le lien sécurisé Bluefiles qui vous aura été adressé par mail par l’ARS.

Transports sanitaires

Vu la situation actuelle et sur nouvel avis du centre de crise sanitaire, il a été décidé de lever l’interdiction générale du transport partagé qui s’appliquait jusqu’ici. Toutefois, cette ouverture reste soumise à conditions : le transport partagé reste proscrit pour les patients à risque de forme grave de Covid (cf. avis du Haut Conseil de Santé Publique du 20 avril 2020).

Dans les autres cas de figure, l’interdiction est en revanche levée, sous réserve bien sûr du respect des mesures barrières.

Les consignes du ministère ont été adaptées en ce sens : consulter les lignes directrices pour le transport de patients dans le cadre de la gestion de crise sanitaire COVID-19 après le déconfinement

Les modalités de rémunération mises en place dans le cadre du déploiement de la stratégie vaccinale sont les suivantes :

  • pour les professionnels de santé libéraux : une rémunération en vacation ou à l’acte suivant des montants définis par professions et émargeant sur l’ONDAM de ville.
  • pour les centres de vaccination rattachés à des établissements de santé : une rémunération au forfait par ligne de vaccination ouverte dans ces centres, avec un abattement prévu selon le statut des professionnels de santé qui arment ces centres (cf. détail diapo 9).
  • pour les centres de vaccination rattachés à une structure d’exercice coordonné en ville : mobilisation possible du fond d’intervention régionale si des coûts de structure sont engagés à la demande des professionnels auprès de l’ARS.
Consulter le document relatif à la vaccination et aux modalités de rémunération des établissements et professionnels de santé

La vaccination est un acte médical. Elle repose sur deux piliers :

  1. Le respect des dispositions générales du code de la santé publique concernant l’information des usagers et l’expression de leur consentement ;
  2. L’estimation au cas par cas des bénéfices et des risques pour le patient.

Retrouvez sur le site du Ministère des Solidarités et de la Santé des fiches techniques contenant toutes les informations sur la vaccination, à destination des professionnels de santé :

Portefolio de fiches techniques pour les professionnels de santé

Pour tout signalement relatif au Clade 20C, merci de prévenir la Plateforme régionale d'alerte et urgence sanitaires

Tél. : 09 74 50 00 09

ars35-alerte@ars.sante.fr

De nombreux variants du SARS-CoV-2 circulent aujourd’hui sur le territoire, dont certains font l’objet d’un suivi spécifique car leur impact (en termes de transmissibilité, de virulence ou d’échappement immunitaire potentiel) justifie la mise en place d’une surveillance et de mesures de gestion spécifiques au niveau national, dans l’objectif de contenir leur progression.

En Bretagne, un nouveau Variant de Clade 20C « variant 20C/H655Y » a été détecté dans le cadre d’un cluster hospitalier à la mi-mars 2021.

La particularité associée aux premiers cas confirmés d’infections à ce variant est la possibilité de présenter des symptômes évocateurs de la COVID-19 avec une RT-PCR faiblement positive, voire négative, sur les prélèvements naso-pharyngés habituels. Le virus est néanmoins détectable par les techniques de PCR habituelles mais semble être retrouvé de manière préférentielle dans les voies aériennes basses.
À ce jour, il n’est pas démontré que ce variant serait plus transmissible ni qu’il entraînerait de formes plus sévères, mais son émergence fait l’objet d’investigations et la situation est suivie sur le territoire via une surveillance spécifique.

Documents à l'intention des professionnels de santé en libéral (laboratoires de biologie médicale inclus)

  • Informations complémentaires :

Les professionnels de santé sont en première ligne dans la mobilisation contre l’épidémie. Afin de les accompagner au mieux dans cette crise, le Gouvernement a mis en place plusieurs dispositifs de soutien à leur activité économique dont certains leurs sont dédiés :

Le recensement de l’ensemble des mesures de soutien économique, nationales et régionales, destinées aux entreprises et aux professions libérales a été réalisé par l’URPS des médecins libéraux de Bretagne :

Télécharger la fiche pratique des mesures de soutien économique

 

La DGS met à disposition des professionnels de santé une liste de diffusion "DGS-urgent" afin de leur permettre de recevoir automatiquement des messages et des recommandations en lien avec le coronavirus, la délivrance des maques FFP2 et chirurgicaux...

Abonnez-vous à la liste de diffusion "DGS-urgent"