Coronavirus : Organisation de la vaccination en Bretagne

Article
Visuel
Depuis le 4 janvier 2021, la campagne de vaccination contre la Covid-19 a débuté en Bretagne. Elle a pour objectif premier de réduire massivement la mortalité due au virus et à ses formes graves. Retrouvez sur cette page toutes les informations relatives à cette campagne de vaccination.
Corps de texte

La stratégie vaccinale mise en place doit nous permettre de remplir trois objectifs de santé publique :

  1. Faire baisser la mortalité et les formes graves de la maladie
  2. Protéger les soignants et le système de soins
  3. Garantir la sécurité des vaccins et de la vaccination

La France s’est fixé trois grands principes :

  • Le libre choix des patients : la vaccination n’est pas obligatoire ;
  • La gratuité du vaccin : aucun Français ne doit renoncer à se faire vacciner pour des raisons financières ;
  • La sécurité : la vaccination se fera dans le strict respect de toutes les règles qui encadrent l’utilisation des produits de santé dans notre pays.

Les vaccins contre la COVID-19 ne sont rendus disponibles qu'à condition d’avoir été évalués par l’Agence européenne du médicament (EMA) et qu'ils aient obtenus une AMM délivrée par la Commission européenne.

Aucun vaccin ne sera mis sur le marché sans une évaluation exigeante de son efficacité et sa sûreté et sans recommandations vaccinales propres à ses caractéristiques.

Contrôles de la qualité des vaccins (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)
Efficacité, contre-indications, effets indésirables... (Vaccination Info Service)
Étapes majeures de la fabrication d'un vaccin (Ministère des Solidarités et de la Santé)

Peuvent se faire vacciner :

  •  Les résidents en EHPAD et USLD.
  • Les personnes âgées de 75 ans et plus séjournant à domicile.
  • Les personnes vulnérables à très haut risque telles que définies par le conseil d’orientation de la stratégie vaccinale peuvent également se faire vacciner (pour plus d’informations). Il s’agit des personnes :
    • atteints de cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ;
    • atteints de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés ;
    • transplantés d’organes solides ;
    • transplantés par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
    • atteints de poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes ;
    • atteints de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection (liste spécifique établie par le COS et les filières de santé maladies rares) ;
    • atteints de trisomie 21.

Ces personnes devront avoir une prescription médicale de leur médecin traitant pour bénéficier de la vaccination sans critère d’âge.

  • Les personnes âgées séjournant dans les établissements de santé et en services de soins de suites et de réadaptation.
  • Les personnes âgées hébergées en résidences autonomie, résidences services et autres lieux de vie spécialisés, ainsi que dans les foyers de travailleurs migrants.
  • Les personnes en situation de handicap vulnérables hébergées en maisons d’accueil spécialisées et foyers d’accueils médicalisées.
  • Les professionnels de santé (et autres professionnels des établissements de santé et des établissements médico-sociaux intervenant auprès de personnes vulnérables), les aides à domicile intervenant auprès de personnes âgées et handicapées vulnérables et les sapeurs-pompiers.
  • Depuis le 25 février, la vaccination est ouverte aux personnes de 50 à 64 ans inclus atteintes de comorbidités à risque de formes graves de Covid-19. Elles peuvent se faire vacciner directement chez un médecin de ville, avec le vaccin Astra Zeneca. Attention, tous les médecins généralistes ne sont pas concernés par ce dispositif : en Bretagne, 60% d’entre eux proposent à ce jour la vaccination. A noter que les médecins peuvent choisir de contacter directement leur patientèle concernée. Si vous répondez aux critères cités précédemment, vous pouvez néanmoins vous rapprocher de votre médecin traitant.
  • Depuis le 2 mars, la vaccination est ouverte aux personnes de 65 à 74 ans incluses atteintes de comorbidités à risque de forme grave de Covid-19.

Liste des comorbidités ouvrant droit à la vaccination pour les personnes de 50 à 74 ans inclus :

-  Pathologies cardio-vasculaires :

  • hypertension artérielle compliquée (notamment complications cardiaques, rénales et vasculo-cérébrales),
  • antécédent d’accident vasculaire cérébral,
  • antécédent de coronaropathie,
  • antécédent de chirurgie cardiaque,
  • insuffisance cardiaque,

-  Diabètes de type 1 et 2 ;

-  Pathologies respiratoires chroniques susceptibles de décompenser lors d’une infection virale, notamment :

  • broncho pneumopathie obstructive,
  • insuffisance respiratoire,
  • asthme sévère,
  • fibrose pulmonaire,
  • syndrome d’apnées du sommeil,
  • mucoviscidose,

- Insuffisance rénale chronique dialysée ;

- Obésité avec indice de masse corporelle supérieure ou égale à 30 ;

- Cancer ou hémopathie maligne actif de moins de 3 ans ;

- Cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins ;

- Immunodépression congénitale ou acquise ;

- Syndrome drépanocytaire majeur ou antécédent de splénectomie ;

- Pathologies neurologiques

  • maladies du motoneurone,
  • myasthénie grave,
  • sclérose en plaques,
  • maladie de Parkinson,
  • paralysie cérébrale,
  • quadriplégie ou hémiplégie,
  • tumeur maligne primitive cérébrale,
  • maladie cérébelleuse progressive.

La stratégie vaccinale est progressive et concerne dans un premier temps des populations prioritaires. Si vous êtes concerné par la vaccination, il convient de vous diriger auprès des structures suivantes :

  • Vous êtes une personne âgée en EHPAD ou USLD : vous n’avez pas besoin de vous déplacer, la vaccination aura lieu au sein de votre établissement.
  • Vous êtes un professionnel exerçant dans un établissement de santé : vous n’avez pas besoin non plus de vous déplacer, vous serez vacciné au sein de l’établissement où vous travaillez.
  • Vous êtes un professionnel de santé de ville, professionnel du médico-social, pompier, ambulancier, aide à domicile : vous pouvez vous rendre dans un centre de vaccination.
  • Vous êtes une personne âgée de plus de 75 ans hors établissement : vous pouvez vous faire vacciner dans les centres de vaccination.
  • Vous êtes une personne vulnérable à très haut risque, telle que définie par le conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, vous pouvez vous faire vacciner au sein des services où vous êtes suivi, si cela est possible, dans les centres de vaccination (avec prescription médicale) ou chez un médecin de ville.

Dans ce cas particulier, les personnes doivent préalablement avoir une prescription médicale de leur médecin traitant (pour plus d’informations : https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/le-gouvernement-ouvre-la-vaccination-aux-patients-vulnerables). 

  • Vous avez entre 50 et 74 ans inclus et êtes à risque de formes graves de Covid-19, et vous vivez à domicile : depuis le 25 février, vous pouvez être vacciné dans votre structure de soins, notamment à l’hôpital, ou directement chez un médecin de ville avec le vaccin Astra Zeneca. Attention, tous les médecins généralistes ne sont pas concernés par ce dispositif : en Bretagne, 60% d’entre eux proposent la vaccination. A noter que les médecins peuvent choisir de contacter directement leur patientèle concernée. Si vous répondez aux critères cités précédemment, vous pouvez néanmoins vous rapprocher de votre médecin traitant.

Toutes les informations relatives aux centres de vaccination (coordonnées, horaires, modalités de prise de rendez-vous…) sont publiées sur Sante.fr.  et également disponibles dans le fichier ci-dessous, régulièrement mis à jour :

Liste des centres de vaccination en Bretagne

Les informations concernant les vaccins autorisés sont régulièrement mises à jour sur le site de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM).

Consulter la liste des vaccins autorisés