Télésoin

Article
Le télésoin est une pratique de soins à distance utilisant les technologies de l’information et de la communication qui met en rapport un patient avec un ou plusieurs pharmaciens ou auxiliaires médicaux. Introduite avec la loi Ma santé 2022, le télésoin constitue avec la télémédecine les deux section de la télésanté.
Corps de texte

Depuis le 1er janvier 2020, le pharmacien  peut assister le médecin dans la téléconsultation. Il l'aide dans la réalisation de certains actes participant à l’examen clinique et accompagne le patient dans la bonne compréhension de la prise en charge proposée.

L'organisation de la prise en charge

La prise en charge devra s’effectuer dans le respect du parcours de soins.

Les téléconsultations sont mises en œuvre au sein de l’officine. Le pharmacien met à disposition le plateau technique nécessaire à la réalisation de la téléconsultation au sein de son officine et se charge de son organisation en prenant contact avec le médecin. Cet espace doit permettre de préserver la confidentialité des échanges lors d’une téléconsultation.

Le pharmacien devra disposer des équipements nécessaires à la vidéotransmission dans les conditions permettant de garantir la sécurisation des données transmises et la traçabilité des échanges, à la bonne installation des patients et à la réalisation de certains actes pour un éventuel examen clinique (tensiomètre, oxymètre, stéthoscope et otoscope connectés).

Il pourra, à la demande du médecin, lui transmettre des données complémentaires comme, par exemple, les valeurs tensionnelles.
La rémunération du pharmacien pour la téléconsultation

Le pharmacien perçoit annuellement une participation forfaitaire relative au temps passé à l’organisation de la téléconsultation et à l’assistance apportée au médecin et au patient lors de la téléconsultation.

Pour en savoir plus , consultez la page dédié du site ameli

 

Depuis le 1er janvier 2020, Le médecin, s’il le juge nécessaire pour certains patients, peut être assisté par un infirmier lors des téléconsultations. L’infirmier, en tant que professionnel accompagnant, aura notamment pour rôle d’assister le médecin téléconsultant dans la réalisation des actes nécessaires à l’examen clinique du patient et éventuellement d’accompagner le patient dans la bonne compréhension de la prise en charge proposée.

L’infirmier va pouvoir facturer un acte d’accompagnement à la téléconsultation, conformément à l’avenant 6 à la convention nationale des infirmiers signé le 29 mars 2019. Cet acte n’a pas à être prescrit par le médecin.

L’infirmier doit disposer, pour la réalisation de cet accompagnement, des équipements nécessaires et adaptés aux situations cliniques des patients afin de garantir la réalisation d’une téléconsultation de qualité (sécurisation des données transmises, traçabilité et confidentialité des échanges). Il peut bénéficier d’une participation financière de l’Assurance Maladie pour l’achat d’équipement de vidéotransmission et d’appareils médicaux connectés

Consultez les actes et activités autorisés à distance dans le cadre de la gestion de crise du coronavirus et les solutions numériques permettant leur réalisation sur la page dédiée du Ministère de la santé .