Coronavirus : informations au public

Article

Vous résidez en Bretagne : vous avez des questions sur le coronavirus, les consignes à adopter selon votre situation (travail, enfants), sur les soins pendant l'épidémie ... ?

Retrouvez les réponses à vos questions sur cette page, qui est mise à jour régulièrement.

  • Informations pratiques :

Retrouvez sur notre page dédiée toutes les informations relatives au dépistage : qui peut se faire tester (et quelle priorité) ? Où se faire dépister ? Comment obtenir les résultats d'un test ? etc.

Coronavirus : organisation du dépistage en Bretagne

Depuis le 4 janvier 2021, la campagne de vaccination contre la Covid-19 a débuté en Bretagne. Elle a pour objectif premier de réduire massivement la mortalité due au virus et à ses formes graves.

Qui peut se faire vacciner ? Où et comment ?
Quels vaccins sont autorisés en France ?

Notre dossier répond à vos questions :

Coronavirus : organisation de la vaccination en Bretagne

Le Pass sanitaire est un outil pour minimiser les risques de contamination, au moment où le pays s’engage dans la réouverture des établissements. Il permet notamment de reprendre des activités rassemblant un nombre élevé de personnes et facilite les passages aux frontières.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page dédiée au pass sanitaire :

Dans le contexte de l’épidémie de Coronavirus, des arrêts de travail peuvent être délivrés selon certaines conditions. Retrouvez le point sur les démarches à mener sur notre page dédiée :

Déclarer un arrêt de travail

/!\ L’ARS Bretagne ne délivre plus d’arrêts de travail, ni initial, ni de prolongation.

Trois types de masques existent :

  • le masque FFP2, à destination des professionnels de santé ;
  • le masque chirurgical est prioritairement à destination des professionnels de santé, des malades COVID-19 et cas contacts, et des personnes à risques ;
  • le masque grand public, dit "masque barrière".

Retrouvez le point sur les masques et le port du masque sur notre page dédiée :

Les masques FFP2, chirurgicaux et grand public

L'Union européenne et l'ensemble de ses États membres ont ouvert « Re-open EU », un site internet et une application qui centralisent les conditions (et restrictions) de voyage et de séjour dans les 27 pays de l’Union Européenne. Objectif ? Aider les citoyens à planifier en toute confiance leurs voyages et leurs vacances.

Grâce à une carte interactive, le site fournit en temps réel des informations sur :

  • l’évolution de la situation du coronavirus dans votre pays et au-delà ;
  • les diverses restrictions en vigueur, notamment en ce qui concerne les exigences en matière de quarantaine et de dépistage pour les voyageurs et les applications mobiles de traçage des contacts avec le coronavirus et d’alerte ;
  • les frontières et les moyens de transport.

Les informations sont fréquemment mises à jour et sont proposées en 24 langues.

Consulter le site "Re-open UE"

Dans le contexte de lutte contre la COVID-19, des recommandations simples permettent de préserver la qualité de l’air de son logement : 

  • Aérez régulièrement, 2 à 3 fois par jour pendant 5 à 10 minutes

Un manque de renouvellement de l’air à l’intérieur est propice à la contagion entre personnes. Si vous possédez un système de ventilation mécanique, vérifiez que les entrées d’air situées au niveau des fenêtres et des bouches.

  • En cuisine, utilisez si possible une hotte aspirante    

La cuisson émet des particules fines et des composés organiques volatils qu’une hotte permet d’absorber.   

  • Attention aux fumées à l‘intérieur 

Avec plus de 4000 composés chimiques, le tabac est la première source de pollution de l’air intérieur. Les bougies, encens et parfums d’intérieur dégradent aussi la qualité de l’air : veillez à limiter leur utilisation. Les huiles essentielles sont à proscrire pour les personnes asthmatiques et les femmes enceintes ou allaitantes. 

  • Bien choisir vos produits d’entretien

Certains produits d’entretien contiennent des substances nocives, il convient de limiter leur utilisation et de les utiliser avec précaution. Ne mélangez jamais des produits nettoyants ou désinfectants entre eux, notamment l’eau de Javel et le détartrant.​

  • Votre santé

Pour connaître le comportement adapté à chaque situation individuelle, le ministère des Solidarités et de la Santé a mis en place le site mesconseilscovid.gouv.fr (nouvelle fenêtre), qui donne des conseils personnalisés pour agir contre le virus, en fonction de la situation et de la santé de chacun. Ce site permet par exemple de connaître la marche à suivre si l’on est malade ou personne contact.

Consultez le site Mes Conseils Covid

En cas de symptômes :

  • Ne vous rendez pas directement aux urgences ou chez le médecin.
  • Restez à domicile, évitez les contacts, appelez votre médecin traitant ou le 0800 130 000, numéro vert 24h/24 et 7j/7 (pour toute question non médicale) 
  • Appelez le SAMU (15) en cas d'aggravation des symptômes avec des difficultés respiratoires et signes d'étouffement ou envoyez un message au numéro d'urgence pour les sourds et malentendants (114)

Toutes les informations pratiques relatives aux tests et à l'isolement : 

Mémo | Test, isolement et arrêt de travail Covid-19

Pour connaître le comportement adapté à chaque situation individuelle, le ministère des Solidarités et de la Santé a mis en place le site mesconseilscovid.gouv.fr (nouvelle fenêtre), qui donne des conseils personnalisés pour agir contre le virus, en fonction de la situation et de la santé de chacun. Ce site permet par exemple de connaître la marche à suivre si l’on est malade ou personne contact.

Consultez le site Mes Conseils Covid

J'alerte 

J’ai un test positif (avec ou sans symptômes) : cela veut dire que je suis contagieux depuis déjà quelques jours, et que j’ai pu contaminer des gens. Il faut les prévenir pour qu’ils puissent, eux aussi, s’isoler et se faire tester.

  • Je scanne sur l’application « TousAntiCovid » le QR code qui figure sur les résultats du test. Les personnes que j’ai croisées seront alors alertées par l’application.
  • J’identifie les personnes que j’ai croisées ces derniers jours : depuis 48h si j’ai des symptômes, depuis une semaine si je n’ai pas de symptômes. Je prépare la liste avec leur nom et leur numéro de téléphone, que je transmets à mon médecin et à l’Assurance Maladie qui va m’appeler.

Grâce à ces différentes alertes, la chaîne de contamination est rapidement identifiée et la propagation du virus est interrompue.

Je me protège et je protège les autres

Je ne dois voir personne :

  • je ne dois pas sortir de chez moi, et personne ne doit venir chez moi ;
  • je télétravaille et si je ne peux pas télétravailler, je me déclare sur le téléservice de l’Assurance Maladie pour obtenir un arrêt de travail, je serai alors totalement indemnisé ;
  • je me fais livrer mes courses, et demande à mes proches de m’aider.

Si je ne vis pas seul, toute la famille s’isole avec moi. Mais je dois à tout prix éviter de les contaminer : je m’isole dans une pièce dédiée, je porte un masque en leur présence...

Pour les personnes ayant un schéma vaccinal complet et pour les enfants de moins de 12 ans (rappel réalisé conformément aux exigences du pass sanitaire)

Après la date du début des signes ou à la date du prélèvement du test positif, je dois m’isoler immédiatement et pendant 7 jours (pleins), pour ne contaminer personne.

→ Si au bout de 5 jours d’isolement, mon test antigénique ou RT-PCR est négatif et je n’ai pas de symptômes depuis 48h, je peux sortir d'isolement en continuant à respecter strictement les gestes barrières et en limitant mes contacts, en particulier avec les personnes fragiles, et en privilégiant, si possible, le télétravail.

→ Si mon test à J+5 est positif ou si je ne réalise pas de test, mon isolement est maintenu à 7 jours. Je ne réalise pas de second test à J+7.

Pour les personnes ayant un schéma vaccinal incomplet (rappel non réalisé) et pour les personnes non vaccinées

L’isolement est de 10 jours (pleins) après la date du début des signes ou la date du prélèvement du test positif.

→ Si au bout de 7 jours d’isolement, mon test antigénique ou RT-PCR est négatif et je n’ai pas de symptômes depuis 48h, je peux sortir d'isolement en continuant à respecter strictement les gestes barrières et en limitant mes contacts, en particulier avec les personnes fragiles, et en privilégiant, si possible, le télétravail.

→ Si mon test à J+7 est positif ou si je ne réalise pas de test, mon isolement est maintenu à 7 jours. Je ne réalise pas de second test à J+10.

Avant de me rendre chez mon médecin ou dans un établissement de santé, je les contacte toujours par téléphone

Pour connaître le comportement adapté à chaque situation individuelle, le ministère des Solidarités et de la Santé a mis en place le site mesconseilscovid.gouv.fr (nouvelle fenêtre), qui donne des conseils personnalisés pour agir contre le virus, en fonction de la situation et de la santé de chacun. Ce site permet par exemple de connaître la marche à suivre si l’on est malade ou personne contact.

J’ai été en contact à risque avec une personne qui a été testée positive au coronavirus

  • Si je suis contact à risque modéré (j'ai un schéma vaccinal complet depuis plus de 7 jours) : je me fais tester immédiatement, puis j'effectue un autotest ç J+2 et J+4 après le dernier contact avec la personne positive. 
    → 
    En cas d’autotest positif, il convient de confirmer le résultat par un test antigénique ou un test RT-PCR. Si le test est positif, je deviens un cas et démarre un isolement.

    Je dois également appliquer de manière stricte les mesures barrières, et notamment le port du masque en intérieur et en extérieur, limiter mes contacts, éviter tout contact avec des personnes à risque de forme grave de Covid et télétravailler dans la mesure du possible.

  • Si je suis contact à risque élevé (j'ai un schéma vaccinal incomplet) : je dois respecter un isolement d'une durée de 7 jours (pleins) à compter de la date du dernier contact et me faire tester immédiatement. Pour sortir de quarantaine, je dois réaliser un test antigénique ou RT-PCR et avoir un résultat négatif.
    → Si le test est positif, je deviens un cas et démarre un isolement.

Une personne de mon foyer a été testée positive au coronavirus

Les règles de quarantaine pour les cas contacts sont les mêmes que l'on soit cas contact d'une personne positive qui vit dans le même foyer ou non.

Pour les enfants de moins de 12 ans

Pour les enfants de moins de 12 ans, les règles d'isolement sont les mêmes que pour les personnes au schéma vaccinal complet.

Dans le milieu scolaire :

Pour les enfants de moins de 12 ans cas contact, le protocole de l’éducation nationale s’applique. Cela se traduit par la réalisation d’un test antigénique ou RT-PCR pour tous les élèves de la classe dès l’apparition d’un cas au sein de la classe, et le retour en classe sur présentation du résultat négatif.

En outre les élèves réalisent des autotests à J+2 et J+4. Les parents doivent présenter une attestation sur l’honneur de réalisation de ces tests et de leur résultat négatif à J+2 et J+4 pour permettre le maintien en classe de l’élève.

Les autotests dont la réalisation est prévue dans le schéma de dépistage des personnes cas contact (pour les personnes ayant un schéma vaccinal complet et les enfants de moins de 12 ans) seront pris en charge par l’Assurance Maladie et délivrés gratuitement en officine pharmaceutique après la réalisation du test à J+0.