Agir ensemble pour la santé des Bretons

Le suivi sanitaire des cyanobactéries dans les baignades en eau douce

Article
Visuel
Cyanobactéries
Les cyanobactéries sont des microalgues qui peuvent se multiplier massivement quand les conditions environnementales leurs sont favorables. Au-delà de la température ou de la luminosité, l’abondance en nutriments présents dans l’eau et les sédiments, et en particulier en phosphore, apparait comme l’un des principaux facteurs de développement.
Corps de texte

Leur prolifération est favorisée dans les milieux envasés (stock nutritif abondant) et/ou confinés (faible renouvellement de l’eau). Elle peut entrainer une coloration homogène vert intense de toute la colonne d’eau, ou conduire à l’apparition à la surface de l’eau d’une fine pellicule verte -appelée fleur d’eau- pouvant s’étendre sur la totalité d’un plan d’eau ou s’accumuler près des berges, à l’abri du vent.

Quels sont les risques liés aux cyanobactérie ?

Le principal risque sanitaire lié aux proliférations de cyanobactéries réside dans la capacité de certaines espèces à produire des toxines (hépatotoxines, neurotoxines et dermatotoxines) pouvant provoquer des troubles de santé chez l’homme et les animaux.

Une même toxine peut être produite par des espèces différentes et une même espèce peut produire des toxines différentes. De plus, la quantité de toxine produite est très variable au sein d’une espèce et dépend des conditions environnementales.

Des symptômes divers

Les troubles observés sont fonction des concentrations de toxines présentes et des conditions d’expositions (baignade, activité nautique...) :
  • digestifs (maux de ventre, nausées, vomissements, diarrhées...) ;
  • neurologiques (étourdissements, maux de tête, malaise, fièvre, ou atteinte neurologique) ;
  • cutanés (démangeaisons, irritations, rougeurs...).

Comment sont surveillées les cyanobactéries ?

Afin de prévenir et de gérer ce risque dans les eaux de baignade en eau douce, l’ARS Bretagne a mis en place, depuis 2004, une surveillance des cyanobactéries complémentaire au contrôle de la qualité microbiologique des eaux de baignade réglementé par la directive 2006/7/CE. En vue de mieux valoriser les données de cette surveillance, l’ARS Bretagne et l’Observatoire de l’Environnement en Bretagne (OEB) ont développé un partenariat permettant une visualisation des données sur le web.

Les données interactives du suivi sanitaire des cyanobactéries en Bretagne

Une data visualisation, disponible sur le site de l’OEB, permet d’accéder de manière interactive à ces données aux échelles géographiques pertinentes. Sur la carte, des zones cliquables permettent d'affiner les résultats pour chaque site de baignade suivi.

Des informations complémentaires sont disponibles par survol des différents éléments graphiques avec la souris (infobulle) et l’affichage peut également être téléchargé sous différents formats :

La data visualisation de l'OEB sur les cyanobactéries
Consultez le suivi sanitaire des cyanobactéries en Bretagne (site de l'OEB)

En savoir plus :

Le contrôle de la qualité des eaux de baignade est réglementé par la directive européenne 2006/7/CE. Il est mis en œuvre chaque année, entre début juin et mi-septembre, sur les sites de baignade déclarés par les communes à l’ARS Bretagne. Il consiste à évaluer la qualité microbiologique de l’eau au travers du suivi des 2 indicateurs de contamination fécale réglementés (Escherichia coli et entérocoques intestinaux).

La surveillance des paramètres du phytoplancton n’est pas spécifiquement réglementée par le droit communautaire. Cependant, compte tenu des risques sanitaires liés aux espèces rattachées au groupe des cyanobactéries, une surveillance sanitaire est mise en œuvre par les ARS sur la base des instructions établies par le ministère chargé de la santé. Ainsi une surveillance des cyanobactéries complémentaire au contrôle de la qualité microbiologique des eaux de baignade a été mise en place par l’ARS Bretagne depuis 2004.

L’ensemble des analyses sont réalisées par des laboratoires agréés par le ministère chargé de la santé. Les collectivités ont la responsabilité d’afficher sur site les résultats du suivi de la qualité des eaux.

Les données traitées dans la data visualisation proviennent d’un export réalisé par l’ARS Bretagne depuis la base de données Sise-Eaux de baignade, sur les 4 départements bretons. L’extraction porte sur les résultats des dénombrements des cyanobactéries et des éventuelles recherches de toxines pour chaque site de baignade en eau douce suivi durant la saison estivale 2018.