Agir ensemble pour la santé des Bretons

Edition 2018

Article
Visuel
Label droits des usagers, édition 2016-2017
Dans la continuité des années précédentes, le Ministère de la santé a organisé le concours national "Droits des usagers de la santé" dans le but de valoriser et faire connaître les expériences exemplaires et les projets innovants menés en Bretagne sur cette thématique.
Corps de texte

En 2018, la commission spécialisée droits des usagers (CSDU) a étudié 16 projets. Parmi ces projets, 7 ont obtenu le label régional des droits des usagers de la santé :

  •     Droits des usagers : promotion et communication par les pairs (ESAT du Trégor)
  •     Contribution des usagers et des citoyens au projet de la Fondation (Fondation Bon Sauveur Bégard)
  •     Parole de résidents (Résidence Par An Id -Ehpad)
  •     Droit à l'information sur les traitements médicamenteux (EPSM Etienne Gourmelen)
  •     Mes droits (Centre d'Habitat Reizh-Par)
  •     TRALEHO (CHU de Rennes)
  •     Favoriser l'échange et la communication patients-médecins (Fondation AUB Santé)

Ce projet est proposé par les usagers de l'ESAT du Trégor et vise à rendre accessible à tous, les outils prévus dans le cadre de la loi 2002-2. Dans ce projet, ce sont les usagers qui deviennent les porteurs de la promotion du droit des usagers au sein de l'établissement . Cela se traduit par la réalisation d'un support vidéo qui permet de mettre en avant les sujets revenant de façon récurrente au sein du Conseil de la Vie Sociale (horaires, identification des membres du CVS, droits et obligations ....

Ce projet vise à :

- Rendre effectif les projets proposés par les usagers eux-mêmes  et ainsi consolider la confiance entre professionnels et usagers;
- Rendre les usagers acteurs de leurs droits;
- Favoriser la cohésion d'équipe au sein de l'ESAT;
- Développer son image de soi à travers un projet original et ambitieux;
- Faire vivre concrètement le projet d'établissement avec les usagers;
- Etre un vecteur de promotion du Conseil de la Vie Sociale.
 

De façon plus globale, ce projet s'inscrit dans une dynamique globale visant à favoriser l'accessibilité de l'information par les pairs tout en développant de nouvelles compétences auprès des acteurs de ce projet. Enfin, il renforce le rôle du Conseil de la Vie Sociale qui devient un organe majeur.

La Fondation Bon Sauveur de Bégard intervient dans le champ de la santé mentale, son rôle est de soigner le lien social mis à mal par la maladie mentale.

Ce projet des usagers répond à plusieurs objectifs :

  1. Recueillir l'expression des usagers et des citoyens sur les objectifs que se fixe la Fondation dans le cadre de son projet;
  2. Mettre en oeuvre un dialogue constructif des usagers et des citoyens avec les personnels sur la réalisation de ces objectifs.

A cet effet, la parole des usagers a été recueillie à travers les instances officielles (Commission des Usagers et Conseils de la Vie Sociale). Un forum citoyen a également permis de mettre en évidence les recommandations prioritaires qui ont été intégrées dans le projet des usagers.

 

Ce projet se caractérise par la mise en place d'un atelier d'expression à destination de l'ensemble des résidents de l'EHPAD. Ces temps d'échanges ont lieu une fois par mois, sur un thème prédéfini  et en lien avec les droits des usagers. En parallèle, il y aura la production d'un journal interne à la résidence, à raison d'une publication par mois, et dans lequel seront repris les propos des résidents issus des ateliers d'expression.

Ce projet vise plusieurs objectifs :

  • Donner la parole aux résidents pour qu'ils puissent exprimer leurs souhaits, leurs désirs et leurs ressentis ;
  • Promouvoir le lien social et lutter contre l'ennui ;
  • Libérer la parole des résidents ;
  • Transmettre des informations sur les droits des résidents au sein de l'institution ;
  • Extraire de leurs propos des pistes d'amélioration et d'accompagnement ;
  • Restaurer une certaine image de soi par le biais d'une revalorisation narcissique.

 

 

Par ce projet, l'EPSM Etienne Gourmelen s'appuie sur un jeu pour fournir une information adaptée sur les traitements médicamenteux aux personnes souffrant de troubles psychiques tout en favorisant la médiation.

Les usagers cibles sont les patients en ambulatoire (Hôpital de jour et Centres médico-psychologiques) et les patients sortant d'hospitalisation. Le jeu, qui reste un outil favorisant les échanges, est utilisé en petits groupes de patients (8 maximum) avec la présence de 2 professionnels (soignant, pharmacien et préparateur en pharmacie). Les finalités de ce projet sont :

  • d'améliorer le droit des patients en matière d'accessibilité à une information sur son traitement ;
  • de favoriser le patient acteur de sa prise en charge en obtenant l'implication et l'adhésion du patient à son traitement par le biais de partages d'expériences et d'apport d'informations scientifiques.

Suite au constat de la méconnaissance de leurs droits de la part des personnes accueillies au sein du Centre d'Habitat Reizh Par, l'établissement a mis en place un groupe de travail composé d'usagers et de professionnels afin de permettre aux personnes en situation de handicap intellectuel d'être auteur de leur vie citoyenne, il a été choisi, par ce groupe de travail, de créer un support vidéo reprenant les 12 droits de la charte des droits et liberté. Cette vidéo est donc composée de 12 scénarios illustrant ces droits, mis en scène par les usagers eux-mêmes ainsi que par les professionnels qui les accompagnent. 

La vidéo a ensuite été projetée à deux reprises à l'ensemble des acteurs internes du centre d'habitat et de l'association. Une mise en ligne sur le site de l'association est envisagée.

Le CHU de Rennes se trouve souvent confronté à des difficultés de communication liées à la langue des patients (du professionnel au patient et du patient vers le professionnel). Afin de répondre à cette problématique, une infirmière a mis en place un site destiné aux professionnels de santé (d'abord au sein des urgences pour adultes) et aux professionnels  de santé du CHU via l'intranet : Tralelho.

L'utilisation de Tralelho permet d'améliorer la communication avec les patients qui ne parlent pas (ou pas bien) la langue française et répond à l'objectif suivant :

  • Renforcer et préserver l'accès à la santé et favoriser la prévention pour tous en proposant une information adaptée aux personnes vulnérables (mineures, majeurs protégés, personnes en perte d'autonomie, souffrant de troubles psychiques, intellectuellement déficientes...), étrangères..

Le site sera développé et complété par des fiches informatives sur différentes pathologies et modes de prises en charge. L'utilisation du site par d'autres établissements de santé est possible, celui-ci est accessible via internet.

Annuellement, l'AUB Santé évalue auprès des patients traités par dialyse, les conditions d'accueil, d'accompagnement et de soins par le biais d'un questionnaire adressé au domicile de chaque patient. L'analyse de celui-ci a révélé le souhait des patients dialysés de bénéficier d'informations complémentaires sur l'ensemble des méthodes de traitement et d'aborder, lors des consultations médicales, des sujets leur permettant de gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique.

Afin de répondre à ces besoins, la commission des usagers (CDU)  a conçu un outil pour favoriser l'échange entre le patients et professionnels de santé lors de la consultation médicale : un flyer intitulé "Je prépare la consultation avec mon médecin". Il regroupe des questions relatives à des sujets sensibles que le patient n'ose pas toujours aborder comme le traitement par dialyse, l'évolution de la pathologie et de la vie avec la maladie...

Après diffusion du flyer, une enquête visant à évaluer la satisfaction des patients sur ce support a été adressée au domicile de chaque patient. Les résultats de ces enquêtes sont en cours de traitement.