Agir ensemble pour la santé des Bretons

Label droits des usagers - Edition 2011

Article
Visuel
Label droit des usagers
Initié en 2010, le Prix "droits des patients" a fêté sa deuxième année sous la volonté de Nora Berra, secrétaire d’Etat chargée de la santé. Il s’agissait également d’une occasion particulière puisque 2011 était "l’année des patients et de leurs droits". La Commission Spécialisée dans le domaine des Droits des usagers a été saisie afin d’examiner les candidatures.
Corps de texte

Ce prix visait à distinguer des expériences ou des projets innovants, traduisant une volonté de s’engager dans la promotion des droits des patients, dans le milieu sanitaire et médico-social.

Les candidatures ont été reçues par les ARS régionales

L’ARS Bretagne fut la destinataire de 18 projets, dont deux ont participé au concours Prix national 2011 "Droits des patients". La sélection des projets a été confiée à un jury présidé par Marina Carrère d’Encausse, présidente du dispositif « 2011, année des patients et de leurs droits ». Les projets sélectionnés ont fait l’objet d’une publication sur le site du ministère de la santé dans l’espace Droits des usagers.

En Bretagne, 15 projets au total ont été labellisés.

Deux projets associant des usagers ou regroupant des associations d’usagers ont reçu chacun un prix de 3 000€ :

  • CHRU de Brest pour le projet « Halte canine brestoise »
  • ODPHI pour le projet « Mallette pédagogique handicap »

Deux projets portés par des établissements de santé recevront chacun un prix de 2 000€ :

  • syndicat inter-hospitalier PSYCOM75 pour le projet « Promotion des droits des patients en psychiatrie »
  • CHU de Reims pour le projet « Promouvoir la bientraitance : intimité et sexualité des personnes âgées en institution »

Un projet a été initié par une agence régionale de santé :

  • ARS du Limousin pour les conseils de la vie sociale départementaux (CVSD)

Le projet de l’halte garderie canine de Brest a particulièrement retenu l’attention et a été transmis pour concourir au prix national. En effet, il a été constaté que l’animal pouvait être un frein dans un parcours de soins pour les personnes en situation de précarité ou pour les personnes âgées. Ce projet visait donc à permettre à ses personnes de s’en libérer le temps de se soigner.

Ce projet s’appuyait sur une convention partenariale qui structurait le rôle de chacun des professionnels chargés de la coordination de l’action et des acteurs y participant, sur une procédure interne au CHRU décrivant l’objet de l’action et la conduite à tenir pour activer ce dispositif et sur la mise en place d’outils (formation des bénévoles sur le comportement canin, remise d’un livret, fiches d’informations et tableau de bord de suivi des accueils).

Le nombre de chiens accueillis du 1 juillet 2010 au 31 avril 2011 était de 25 pour un nombre total de jours d’accueil de 671.

Ces chiffres attestaient d’une vraie plus-value. De plus, l’accueil chez des particuliers rendait plus facile l’acceptation de cette solution par les patients très préoccupés par leur animal. Les retours positifs des accueillants ont été ressentis comme une reconnaissance de la part des maîtres des chiens. L’altruiste des accueillants a également été un élément valorisant du projet, mais aussi des participants.

L’intérêt de ce projet lui a permis de remporter un des deux premiers prix, soit 3000 euro.

L’ARS est heureuse d’avoir pu soutenir ce projet et espère qu’il sera à l’origine de nombreuses initiatives de la part des établissements de Bretagne. Elle insiste également sur le fait que l’ensemble des projets labellisés est transposable à d’autres structures pour contribuer à l’amélioration du respect des droits des usagers en Bretagne.