Agir ensemble pour la santé des Bretons

Le médecin traitant

Article
Généraliste ou spécialiste, exerçant en ville ou à l'hôpital, le médecin traitant joue un rôle central dans l’orientation et le suivi du patient tout au long de son parcours de soins.
Corps de texte

Le médecin traitant assure les soins habituels et de prévention dont a besoin son patient.

Il met en place un suivi médical personnalisé et dirige son patient vers un médecin spécialiste en cas de nécessité, soit pour une consultation ponctuelle, soit pour des soins récurrents. Il tient à jour le dossier médical du patient, coordonne le parcours de soins de son patient et centralise les avis des autres soignants. En pratique, il s'agit ni plus ni moins de formaliser la pratique courante de suivi médical des patients.

Tout médecin inscrit au conseil de l'Ordre peut être médecin traitant :

  • un médecin généraliste ;
  • un médecin spécialiste ;
  • un médecin libéral ;
  • un médecin hospitalier ;
  • un médecin urgentiste ;
  • un médecin salarié d'un centre de santé.

Oui. Tout médecin inscrit au conseil de l'Ordre, qu'il soit généraliste ou spécialiste, qu'il soit médecin libéral, médecin hospitalier, médecin urgentiste ou médecin salarié d'un centre de santé, peut être médecin traitant.

Toutes les personnes de 16 ans et plus, qu'elles soient assurées ou ayants droit, doivent choisir et déclarer un médecin traitant afin de bénéficier du suivi et de la coordination de leurs soins au meilleur taux de remboursement.

À noter :

- Pour les mineurs de 16 et 17 ans, le choix du médecin traitant suppose aussi l'accord de l'un des deux parents ou du titulaire de l'autorité parentale.

- Les enfants de moins de 16 ans ne sont pas concernés par cette démarche : leurs parents n'ont donc pas à déclarer de médecin traitant pour eux.

Depuis le 1er janvier 2006, les patients qui n'ont pas de médecin traitant déclaré ou qui consultent directement un médecin spécialiste sans passer par leur médecin traitant sont moins remboursés.

Oui, les patients peuvent changer de médecin traitant, sans condition à remplir et sans avoir besoin de se justifier. Il leur suffit de faire, auprès de leur caisse d'Assurance Maladie, une nouvelle déclaration de choix du médecin traitant.

Aller plus loin

Liens utiles