Agir ensemble pour la santé des Bretons

Les directives anticipées : faites savoir vos volontés

Article
Visuel
Les directives anticipées : faites savoir vos volontés
Les directives anticipées permettent à quiconque d’exprimer ses volontés, notamment sur la fin de vie, pour les faire valoir dans le cas où il ne serait plus en capacité de s’exprimer.
Corps de texte

Seuls 13 % des Français ont formulé par écrit leurs volontés sur la fin de vie.

Chaque personne majeure peut rédiger, par avance et si elle le souhaite, une déclaration pour préciser ses volontés de fin de vie. Cette déclaration écrite constitue ce qu’on appelle "les directives anticipées".

Elles permettent ainsi d’exprimer la volonté de poursuivre, limiter, arrêter ou refuser des traitements ou actes médicaux, pour le jour où l’on ne peut plus le faire soi-même, par exemple du fait d’un accident ou d’une maladie grave.

Chacun peut écrire ses directives anticipées : elle sont surtout utiles en cas de fin de vie mais pas uniquement. C’est un droit.

Qui peut rédiger des directives anticipées ?

Toute personne majeure peut rédiger ses directives anticipées.
Si vous bénéficiez d’un régime de protection légale (si vous êtes par exemple sous tutelle), vous devez demander l’autorisation du juge ou, le cas échéant, du conseil de famille.

Quand écrire les directives anticipées ?

Il n’est pas nécessaire d’être malade ou âgé. La rédaction peut être faite par avance, afin d’exprimer par anticipation les volontés entourant les conditions de fin de vie.

Lors d’une consultation médicale, d’une hospitalisation ou d’une admission dans un établissement médico-social, le médecin traitant peut informer et aider ses patients à réaliser cette démarche.

Quelle est la forme des directives anticipées ?

Il s’agit d’un document écrit, daté et signé avec vos noms, prénoms, date et lieu de naissance.
Il est conseillé de les rédiger et de les intégrer au dossier médical personnalisé. Vous pouvez changer d’avis et les modifier à tout moment.

Si vous êtes dans l’impossibilité physique d’écrire vos directives anticipées, une personne de confiance peut le faire à votre place, mais le document n’est valide que si deux témoins attestent par écrit, en précisant leurs noms et qualités, que ce document est bien l’expression de votre volonté libre et éclairée.

A votre demande, votre médecin peut ajouter une attestation indiquant que vous êtes en état d’exprimer votre libre volonté et que vous avez reçu les informations appropriées.

Puis-je changer d’avis après avoir rédigé des directives anticipées ?

Vous pouvez modifier totalement ou partiellement, voire annuler vos directives anticipées à tout moment et sans formalité. Celles-ci étant écrites, leur révision, c’est-à-dire de nouvelles directives anticipées, se fera par écrit également. Ce sont alors les dernières directives en date qui feront foi.