Agir ensemble pour la santé des Bretons

La rougeole est toujours en progression en Bretagne : des mesures de protection sont indispensables

Article
Visuel
rougeole en bretagne
Le virus de la rougeole circule en Bretagne. L’ARS Bretagne rappelle que la vaccination est le moyen le plus efficace pour se protéger contre la rougeole.
Corps de texte

La rougeole en Bretagne : dernières données chiffrées

Depuis le début du mois de février la Bretagne compte 234 cas de rougeole confirmés (point au 9 juillet) ,  dont presque  la moitié dans le Finistère.

Pour se protéger de la rougeole

La vaccination est primordiale

En se vaccinant on se protège et on protège les autres par l’immunité de groupe. En effet, dans le cas d’une couverture vaccinale insuffisante, des épidémies de rougeole peuvent réapparaître.

Tous les enfants et jeunes adultes devraient être vaccinés contre la rougeole.

C’est une vaccination très efficace qui protège de la maladie dans près de 100 % des cas après 2 doses de vaccin. C’est pourquoi, à partir du 1 juin 2018 tous les enfants nés depuis janvier 2018 devront obligatoirement être vaccinés contre cette maladie pour fréquenter une collectivité.

Le calendrier vaccinal préconise :

  • une première dose de vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole à 12 mois ; suite à un contact avec un malade pendant sa période de contagiosité le médecin peut prescrire dans les 72 heures suivant le contact, une première vaccination dès l’âge de 6 mois.
  • une deuxième dose entre 16 et 18 mois, en période d’épidémie cette 2e dose peut être anticipée, dès 13 mois, en respectant un délai minimum de 4 semaines après la 1re dose.

Toutes les personnes non vaccinées ou qui auraient des doutes concernant leur statut vaccinal sont invitées à consulter dès à présent leur médecin traitant pour une éventuelle mise à jour de leur vaccination.

En milieu de soins, les professionnels de santé dont les antécédents de vaccination ou de rougeole sont incertains, sont également invités à mettre à jour leur vaccination pour éviter la propagation de cette maladie et protéger les patients les plus fragiles.

La commission technique des vaccinations de la Haute Autorité de Santé recommande par ailleurs de vacciner les personnes de plus de 6 mois, ayant été en contact avec un malade atteint de la rougeole, dans les 72 heures qui suivent le contact afin de prévenir le risque de contagion.

Quelques précautions simples d’hygiène

Durant la période de contagiosité qui dure 10 jours (5 jours avant et 5 jours après le début de l’éruption), il faut éviter les contacts de la personne malade avec son entourage (en particulier les personnes non vaccinées, les nourrissons, les femmes enceintes, les personnes fragiles).

En cas de déplacement, il est nécessaire de porter un masque.

Si une visite chez le médecin, à l’hôpital ou au laboratoire est nécessaire, il faut prévenir avant pour que les mesures soient prises, dès l’accueil, pour ne pas risquer la contamination d’autres personnes en salle d’attente ou aux urgences.

En cas de contact avec une personne qui a la rougeole

Il est nécessaire de s’adresser rapidement à son médecin traitant. Il vérifiera l’immunisation du patient (vaccination à jour ou ayant déjà eu la rougeole). Si nécessaire, une mise à jour de vaccination pourra être prescrite. Attention, une première vaccination suite à un contact de risque ne sera utile que dans les 3 jours qui suivent !

La rougeole est une maladie infectieuse très contagieuse

Une seule personne contaminée peut infecter entre 15 et 20 personnes. Or, cette maladie peut présenter des formes sévères (insuffisance respiratoire, complications neurologiques parfois irréversibles) nécessitant une hospitalisation et pouvant conduire au décès du patient dans les cas les plus graves.

Entre 2008 et 2017, 33 cas d’encéphalite et 20 décès suite à une rougeole ont été recensés en France par Santé Publique France.

Lorsqu’un foyer épidémique de rougeole est identifié, les investigations épidémiologiques mettent en évidence une absence de vaccination, ou une vaccination incomplète, chez la grande majorité des personnes infectées.

Les modes de transmission

Le virus de la rougeole est très contagieux et se développe dans le nez et la gorge des personnes infectées. Il se transmet par l’air quand une personne infectée éternue, tousse ou parle. Il peut persister dans l’air jusqu’à deux heures.

Quels sont les symptômes et quand apparaissent-ils ?

Les symptômes peuvent commencer à tout moment de 7 à 18 jours après avoir été en contact avec une personne atteinte de rougeole.

Au début la rougeole ressemble à un rhume. Une toux, une fièvre supérieure à 38,5°C, le nez qui coule et des yeux rouges-larmoyants sont courants. Quelques jours plus tard, des boutons rouges apparaissent sur le visage, puis se répandant sur le reste du corps.